Bénin

ANaTT : plus de 10 cadres en garde à vue, les enquêtes continuent

L’investigateur 9/07/2021 à 18:16

La conséquence directe du scandale qui vient d’éclabousser l’Agence nationale des Transports Terrestres (ANaTT) est la garde à vue de plus d’une dizaine de cadres, encore à la BEF.

Pour l’instant, les cadres épingles dans la malversation à l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT), sont encore en garde à vue à la brigade criminelle. Au nombre de onze (11) selon les informations de Frissons Radio, ils y sont maintenus puisque les fouilles se poursuivent au sein des différents bureaux qu’ils avaient occupés à l’Agence. On pouvait s’attendre à leur présentation au procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), Mario Mètonou ce vendredi. Mais les enquêtes étant en cours, leur garde à vue pourrait être prorogé. Donc, ils seront attendus à la Criet la semaine prochaine.

Lire aussi : BR : il n’y a pas eu 400 démissions, une précision du Collectif des conseillers communaux du Plateau

Le scandale à l’Agence a été révélé à la suite d’un audit diligenté par le gouvernement sur la période de 2016- 2020. En effet sur cette période, l’ancien Directeur général de cette structure étatique, Thomas Agbéva et d’autres cadres, tous des responsables à divers niveaux ont distrait, selon le compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 07 juillet 2021, plus de 13 milliards dans des primes fantaisistes. A savoir : plus de 34 millions pour des dotations en boissons, 2646 véhicules immatriculés, mais non dédouanés pour un préjudice évalué à plus de 7 milliards FCFA, des salaires d’un 13è mois versés aux employés et d’autres impairs, pour un détournement qui s’élève à plus de 13 milliards FCFA.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook