Bénin

Affaire beauté ronde : un cadre du ministère des affaires étrangères condamné

L’investigateur 22/09/2021 à 16:47

Les trois journalistes poursuivis parce qu’ils ont des démêlés avec Madame Juliette Gbéti Gbaguidi connaissent leur sort après la sentence prononcée par le juge hier. Gilbert Dagan, Anatatole Adahou et Argos Adihounda ont été condamnés à 6 mois de prison dont 3 fermes.

Le verdict est tombé hier malgré toutes les tentatives des organisations faitières de la presse béninoise pour un règlement à l’amiable de ce dossier. La sentence a été prononcée en faveur de la PDG de la Beauté Ronde Gbaguidi Juliette Gbéti qui a assigné les trois journalistes dans une affaire de harcèlement par le biais d’une communication électronique.

| Lire aussi : Bénin : les réformes auxquelles doivent s’attendre les acteurs au niveau décentralisé

La plaignante reproche à ses accusés d’avoir publié sur les réseaux sociaux, des informations incendiaires et injurieuses sur sa personnalité. Après moult négociations, le dossier se retrouve sur la table du Procureur Jules Ahoga du Tribunal de première instance de Cotonou qui a lancé un mandat d’arrêt contre les mises en cause.

| Lire aussi : Bénin : recrutement de 100 auditeurs de justice, les candidats du test annulé en 2020 autorisés

Dans le même dossier, un cadre et pas des moindres du ministère des affaires étrangères a été condamné à six (06) mois mais avec sursis.

| Lire aussi : Journée de la paix : à l’Unesco pour les manifestations, Mme Francisco délivre un message

Il lui est reproché d’être à l’origine des écrits contre Madame Juliette Gbéti Gbaguidi affectueusement appelée « Beauté Ronde ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook