Bénin

Aïvo : Me Dossou justifie le renvoi de son procès et la demande de sa mise en liberté provisoire

Bénédicte BANKOLE 16/07/2021 à 17:38

Ce jeudi 15 juillet 2021, le professeur Joël Aïvo a comparu pour la première fois devant les juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet)

Poursuivi pour "blanchiment de capitaux et d’atteinte à la sûreté de l’État", selon les déclaration de Mario Mètonou, procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), l’opposant Joël Aïvo était pour la première fois aux juges de la Criet, ce jeudi 15 juillet 2021.

Lire aussi : Santé : le plan du gouvernement pour la pré-insertion des jeunes médecins au Bénin

Au terme de l’audience qui a été renvoyée à une nouvelle date, l’un des conseils de l’accusé M. Robert Dossou a indiqué que "...le juge doit écouter les faits, instruire le dossier avant de savoir si la qualification donnée par le ministère public est exacte ou non. Le fait pour le procureur de demander le renvoi du dossier en instruction, est surprenant car cela devrait nécessiter un minimum de débat sur les faits. Me Robert a également déclaré que ses collègues et lui ont formulé une demande de libération provisoire de leur client. " …Nous avons sollicité la mise en liberté provisoire … et la cour a mis en délibéré, la question de compétence et celle de la mise en liberté provisoire". Il faut noter que l’audience proprement dite comme prévue n’a pas pu avoir lieu parce que qu’un des trois co-accusés dans le dossier n’était pas présent au tribunal.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook