Actualité

Bénin : Topanou crache dans la soupe après avoir dîné avec Yayi

Bénédicte BANKOLE 6/05/2021 à 18:39

L’ancien ministre de la Justice, Victor Topanou a mis à nu, les différentes tractations opérées au temps de son ex-patron, Boni Yayi. Dans une interview accordée au journal l’Evènement Précis, le professeur de science politique à l’Université d’Abomey-Calavi, a dévoilé les machinations politiques qu’il a déplorées sous le régime de la Refondation.

Le professeur de science politique, Victor Topanou a expliqué que lors des législatives de 2007, son ex-président Boni Yayi avait obtenu une majorité relative, mais difficile pour lui de trouver une majorité absolue pour contrôler entièrement l’Assemblée nationale. De ce pas, il a dû trouver des alliés pour construire une majorité mécanique et confortable. Un an plus tard, C’est-à-dire en 2008, cette majorité n’existait plus. Alors pour tenter de reconstruire une nouvelle majorité, Boni Yayi a donné des gages de mauvaise gouvernance aux députés qui acceptaient de le soutenir. C’est ainsi que le soutien du député Justin Agbodjèté a été acquis.

Lire aussi : Bantè : le parti de Bio Tchané se prononce sur la découverte des munitions

Boni Yayi a dû consentir à son parti, l’UTD de Barnabé Dassigli, le poste de Ministre de la Jeunesse et des Sports, un poste de chargé de mission et un autre de chef d’arrondissement à Abomey-Calavi. Il en est de même pour le député Zéphirin Kindjanhoundé qui a accepté de soutenir Yayi à condition d’obtenir un poste de ministre, de préfet et des marchés publics, a affirmé Victor Topanou. Le professeur a eu donc à déplorer tout ce que l’ex-président a fait pour bénéficier du soutien d’un député à l’Assemblée nationale.

Pour finir, l’ancien ministre a attiré également, l’attention de la population sur les opérateurs économiques qui se font élire députés. A l’en croire, leur seule préoccupation, c’est d’obtenir des marchés publics. « Plus de 80% des députés sont des opérateurs économiques et la seule chose qui les préoccupe, ce sont les marchés publics » a-t-il déclaré.

Lire aussi : Italie : plus de 10 ans après l’Inter, Mourinho nommé entraîneur de l’AS Rome

Mais en réalité, on se demande à quoi riment ses révélations du Professeur qui pourtant avait été débauché pendant qu’il travaillait avec Madame Célestine Zanou, par le régime défunt qu’il tente aujourd’hui, de diaboliser ?



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook