Actualité

Bénin : la décision du gouvernement d’acquérir deux aéronefs critiquée

Judicaël C. GBETO 5/08/2022 à 16:03

Réunis en Conseil des ministres d’hier mercredi 03 août 2022, les membres de l’Exécutif béninois ont marqué leur accord pour l’acquisition de deux appareils neufs. Une décision qui n’est visiblement pas du goût de plusieurs citoyens qui critiquent déjà l’initiative. Ils estiment qu’il y a plus urgent actuellement ; équiper les hôpitaux, par exemple.

S’inscrivant dans la logique de rendre les évacuations et autres situations sanitaires aisées, Patrice Talon et son gouvernement ont choisi l’option de doter le Bénin d’un important arsenal de transport aérien. Il s’agit de deux aéronefs neufs de type TWIN OTTER séries 400. Il faut noter que le pays ne dispose pas d’aéronefs civils pour faire face aux situations d’urgence d’ordre sanitaire, médicale ou logistique.
A en croire le compte rendu du Conseil des ministres, « il s’agit d’aéronefs court courrier qui s’adaptent bien aux nécessités d’assurer une liaison domestique que sous régionale… En plus des garanties de sécurité qu’offre le fabricant canadien, leurs spécificités permettront de répondre efficacement aux différentes sollicitations de personnalisation, de tropicalisation et d’optimisation des appareils sur demande des utilisateurs ».

| Lire aussi : Législatives au Sénégal : le camp présidentiel, en tête, perd sa majorité absolue

La toile a pris feu à l’annonce de cette décision …

Depuis l’officialisation du compte rendu du Conseil des ministres de mercredi dernier par les médias, des commentaires pleuvent. Les Béninois reconnaissent que l’achat de ces deux machines de transport aérien pourrait beaucoup apporter au pays. Cependant, ils ne comprennent pas comment la question d’urgence en ces temps de grandes difficultés est piétinée. L’urgence actuellement pour la plupart, n’est pas de se procurer à coût de milliards des objets volants pour juguler les problèmes dans le secteur de la santé. Ce secteur, à en croire les internautes, a besoin qu’on privilégie ses problèmes de manque suicidaire d’équipements dans les hôpitaux.
« Depuis quelques temps, la grande majorité des hôpitaux et officines publics en République du Bénin sont frappés par une rupture de produits sanitaires de première nécessité », confie un citoyen, remonté contre « ces dépenses hors-urgence ». Tout en saluant cette initiative d’achat d’appareils aériens aux fins de faciliter certaines contraintes sanitaires, ils demandent au gouvernement de vraiment faire face aux questions urgentes.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook