Actualité

Bénin : le collectif de l’opposition réagit au discours de Talon sur l’état de la Nation

L’investigateur 31/12/2020 à 14:58

Le collectif de l’opposition vient de rendre public, un communiqué selon lequel il laisse croire que le chef de l’Etat, Patrice Talon considère la démocratie comme un frein au développement.

48 heures après le discours du chef de l’Etat, Patrice Talon sur l’état de la Nation, le collectif de l’opposition a réagi. A en croire le communiqué publié à cet effet, l’intervention du président de la République a été sobre et du coup, a laissé tout le monde, les opposants en particulier sur leur faim.

"Le Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON a délivré le 29 décembre 2020 son discours sur l’état de la Nation.
Ce discours attendu par le peuple béninois et singulièrement par le Collectif des partis et mouvements politiques de l’opposition nous a laissés sur notre faim et est resté une surprise à tous égards", a déclaré le groupe.

Lire aussi : Bénin  : Aïvo exhorte le peuple au sursaut pour préserver l’unité et la stabilité du pays

Poursuivant, les leaders de ce collectif par la voix du président Des Démocrates, Eric Houndété qui a signé le communiqué, se sont appesantis sur le caractère bref du discours. "L’état de la Nation, cette année, voire pendant le quinquennat a été exécuté en vingt (20) minutes. La brièveté de la présentation a autant surpris que le contenu. En effet, à l’analyse, le Collectif constate avec beaucoup d’amertume que le Président est resté comme d’habitude droit dans ses bottes".

Citant au passage le chef de l’Etat qui a admis que le Bénin a fait d’énormes progrès sur tous les plans presque, l’opposition dira que cela ne peut guère l’autoriser à mettre les acquis démocratiques entre parenthèses.
« Notre pays aurait, selon Patrice TALON, fait des progrès énormes dans tous les domaines à la faveur des réformes dont le succès a nécessité de revoir notre conception de la démocratie et des libertés. Ces acquis de la Conférence Nationale sont aujourd’hui considérés comme des ‘’faiblesses’’ qui auraient été des freins dans la marche de notre pays vers son progrès et son développement », ont-ils publié.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook