Actualité

Bénin : naissance d’une 3ème voie pour réconcilier Talon et l’opposition radicale

L’investigateur 9/04/2021 à 09:50

A la faveur d’un communiqué rendu public ce jeudi 08 avril 2021, Yannick Emmanuel DOSSOU et Carine TIANDO, duo recalé à l’élection présidentielle lance un appel aux Béninois en général et au chef de l’Etat, Patrice Talon en particulier. Il se pose comme 3ème voie, pour servir de pont entre la mouvance et l’opposition radicale.

Message du Candidat Yannick Emmanuel DOSSOU (YED) au peuple béninois.

Urgence à la Paix et à la Réconciliation.

Cotonou, le 08 Avril 2021

Chers Concitoyens,
Mes frères et sœurs du nord au sud, de l’est à l’ouest.

À quelques heures du scrutin du 11 Avril 2021 à l’issue incertaine, force est de constater que le Bénin se retrouve à nouveau dans une turbulence délicate. Turbulence politique, turbulence économique, turbulence sociale. La question du mandat du Président de la République au cœur de son serment prêté, le 06 Avril 2016, et qui, au détour d’une révision querellée de la Constitution du 11 Décembre 1990 a été prolongé de plus d’une quarantaine de jours, constitue aujourd’hui la cause des échauffourées entre une opposition exclue de toutes les compétitions électorales et qui réclame à cor et à cri l’instauration d’une transition démocratique, et le pouvoir.
Des prisonniers politiques qui croupissent en prison alors que d’autres sont en exil. Un peuple qui d’ordinaire calme descend dans la rue un peu partout sur une bonne partie du territoire national criant tous, leur ras-le-bol et interpellant à tort ou à raison l’armée à prendre ses responsabilités.
Face à ce tableau clair-sombre et pas supportable pour notre pays et son peuple, nous avons une pieuse pensée pour les victimes déjà trop nombreuses de cette crise.
Devant cet antagonisme exacerbé où la passion a pris le pas sur la raison, nous en appelons au bon sens du Président de la République.
Nous l’invitons à faire davantage preuve d’humilité, et d’un Père de la Nation, soucieux contre vents et marrées du rassemblement de son peuple et de l’unité nationale. Puisse-t-il prendre l’initiative, et faire preuve de mansuétude pour se mettre au dessus de la mêlée en tendant la main à la classe politique, et surtout en s’adressant à son peuple, afin de conjurer la tension et contenir les ressentiments et les frustrations des plus déçus...
La convocation des assises nationales inclusives devient alors un impératif, quel que puisse être l’issue du scrutin.

Mon équipe et moi, croyons encore en la force d’un dialogue franc et sincère qui rassemble tous les fils et filles de ce pays, sans exclusive avec le retour de tous les exilés au pays, et la libération de tous les prisonniers politiques, afin qu’ensemble nous reposions les bases d’un Vivre Ensemble, en posant les actes forts allant dans le sens de la réconciliation, du Pardon et de l’unité nationale.

Nous réaffirmons notre engagement que la troisième voie que nous avons l’ambition d’incarner existe.

Mes chers Concitoyens,

Je vous invite donc au calme et à la retenue. Sûr que nous retrouverons très bientôt l’esprit de tolérance qui a prévalu à la conférence nationale des forces vives de Février 1990.

Vive la République,
Vive la Démocratie,
Vive le Bénin uni et réconcilié.
Je vous remercie.

Duo Yannick Emmanuel DOSSOU et Carine TIANDO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook