Actualité

Bénin-opposition : les possibles raisons de l’isolement de Candide Azannaï

L’investigateur 28/12/2020 à 12:26

Candide Azannaï est-il isolé ou a-t-il choisi de prendre ses distances vis-à-vis de l’opposition ? La question mérite d’être posée au regard des derniers développements de l’actualité nationale. Candide Azannaï est désormais presqu’absent aux différentes sorties de l’opposition. Notamment ce dimanche 27 décembre, où n’était pas aux côtés du
collectif de l’opposition qui a fait une déclaration sur la présidentielle 2021.

Candide Azannaï, cheville ouvrière des luttes de l’opposition en 2019 puis membre influent de la résistance nationale se fait de plus en plus rare aux côtés de ses camarades de lutte.
En effet, son isolement a commencé dès les signes de mis en conformité du parti, Les Démocrates. Et, il n’est plus à démontrer que l’ancien ministre délégué, chargé de la défense nationale auprès du président Patrice Talon n’a plus bonne presse au sein de l’opposition.

Lire aussi : Dossou  : l’avocat et ex-collaborateur de Yayi répond avec ironie à Talon

D’autant plus que sur les médias sociaux, il est susurré qu’il aurait toujours des atomes crochus avec la mouvance qu’il a dû quitter illico auparavant.
Le président de restaurer l’Espoir qui estime que les urnes ne constituent guère la porte de salut pour détrôner le régime en place est de plus en plus isolé ou du moins prend ses distances vis-à-vis des autres.

Il n’est pas indiqué de s’opposer à « un régime dictatorial ». Le seul moyen d’en découdre avec un tel pouvoir reste « la résistance », a-t-il fait savoir au cours d’une récente déclaration de presse.

Désormais, il est en compagnie de quelques rares personnes qui se réclament de la résistance nationale, entité qu’il dirige. Mais son punch et sa ténacité manquent dans les sorties de l’opposition.

Toutefois, à contrario, il ne faut aussi pas ignorer qu’au-delà de sa déclaration, la guerre de leadership a été l’une des armes fatales du mouvement de la résistance nationale. Parti en lambeaux, les membres dudit mouvement ont dû prendre chacun, sa direction.

Lire aussi : Football  : l’attaquant portugais, Cristiano Ronaldo remporte un nouveau prix

Sauf que selon toute vraisemblable, le croisement entre les forces de l’opposition et les idéologues de la résistance ne pourra intervenir que lorsque le pouvoir va changer de main ou lorsque les intérêts vont entrer en jeu, comme c’est de coutume en politique. Comme l’affirme Candide Azannaï lui-même, « il n’y a jamais d’ami éternel ni d’ennemi éternel en politique, mais des amis de circonstances ».

Pour l’instant il manque aux côté de l’opposition.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook