Décentralisation

Bénin : tension entre deux élus communaux à la session de la mairie de Parakou hier

L’investigateur 15/09/2020 à 17:32

La session extraordinaire, démarrée à la municipalité de Parakou, ce lundi 14 septembre 2020 a été très tumultueuse hier. Dans des accusations plus ou moins graves, des conseillers Fcbe et Br se sont livrés à un jeu de dénonciation.

C’est sans porter de gants, le conseiller communal, Amadou Issifou qui a lancé les premières escarmouches. Selon ses déclarations, la ville de Parakou aurait sombré sous l’exécutif sortant. A l’en croire, le peu de séjour effectué à la tête de la mairie sous l’ancien maire Fcbe, Aboubakar Yaya a permis de découvrir que la gestion faite sous l’ancienne équipe municipale a été calamiteuse. « Pendant le quinquennat passé, la ville de Parakou a saigné, la ville de Parakou a trop saigné.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Ouattara au Ghana, 24 heures après la validation de sa candidature

Il va falloir arrêter la saignée. La ville de Parakou aujourd’hui est agonisante. Le peu de temps que nous avons eu à passer à la tête de la municipalité de Parakou, nous avons beaucoup de dossiers avec preuves à l’appui », a-t-il fustigé

Pour cela, l’ancien député a invité le nouveau maire, Inoussa Chabi Zimé à revoir le mode de gestion. Amadou Issifou met en garde : « Rien ne peut plus être comme par le passé ». Doigtant directement l’ancien maire Charles Toko, il laissera entendre que « … les conseillers de la mandature passée, à plus de 90% ne sont pas en mesure de (…) dire comment la Mairie a été gérée ».
Mais, freiné par un autre conseiller, l’ancien maire dira qu’ « il y a les tribunaux », une manière d’inviter son collègue conseiller à faire recours à la justice, rapporte bwt.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook