Bénin

Bohicon : voici l’histoire du carrefour « MOQUAS » à travers cette enquête descriptive

L’investigateur 2/08/2020 à 18:41

Dans la ville de Bohicon, le carrefour « MOQUAS » est le carrefour qui draine le plus de monde. Il est situé dans le centre-ville précisément entre le marché et la gare OCBN de Bohicon. Il doit le nom « MOQUAS » à Antoine VLAVONOU ; un opérateur économique résidant dans la ville de Bohicon.

Il est 22h ce lundi 27 Juillet 2020. Nous sommes au niveau du Carrefour « MOQUAS » dans la ville de Bohicon. À cette heure tardive de la journée, Sandrine ZOUNGBOZOU et Pulchérie AHOUNOU, respectivement vendeuses de fruits dattes et de pains sont encore sur les lieux et vantent à la criée, les qualités de leurs différentes marchandises.

Lire aussi : Tabaski  : l’Aïd El Kébir célébré à Abomey dans le strict respect des mesures barrières

Connu dans la ville de Bohicon et même au-delà du département du Zou de par son animation, ce rond-point doit son nom à AntoineVLAVONOU, un opérateur économique qui débarqua à Bohicon en 1974 pour mener ses activités. A l’en croire, tout est parti de l’espace qui abrite aujourd’hui son entreprise baptisée « MOQUAS ». Un espace qui selon ses dires, a une histoire. « A mon arrivée ici en 1974, poursuit-il, cet endroit était une brousse au fond de laquelle se trouvait un abime qui servait de réceptacles d’ordures ménagères et autres déchets de tous genres. Grâce à ma foi et ma détermination d’aller de l’avant, je m’évertuai de temps à autres à changer l’image repoussante qu’offrirent les lieux. Ce fut mon obsession car cet endroit me servait de cadres pour la vente des objets d’arts.

Lire aussi : Cos-Lépi : liste des conseils communaux pour l’actualisation (Caa) du fichier électoral

Un projet, une détermination et enfin le bout du tunnel

Ce fut pour moi un véritable parcours de combattant qui nécessitait à la fois endurance, patience et surtout de lourds financements. Mais au bout de deux ans de sacrifice, le bout du tunnel arriva. L’endroit changea complètement de visage, les boutiques qui jadis servaient de vente d’objets d’arts, ont laissé place à une buvette couplée avec un restaurant. À l’époque, ce fut un coin au centre de toutes les attractions. Il faisait office de lieux de restauration et de distractions le plus achalandé ou se réunissaient tous les jeunes branchés de la ville de Bohicon. Après cette brillante percée, je pensai à comment faire pour avoir un registre de commerce, le précieux sésame qui fera de moi, un vrai entrepreneur.

Lire aussi : Fcbe  : ce que pensent les dirigeants du départ définitif de Boni Yayi

C’est alors qu’après des réflexions je réalisai enfin d’attribuer le nom de : Marché moderne de Qualité Supérieure à l’entreprise. Un nom dont le sigle est MOQUAS. Sa connotation exclusivement commerciale cadre avec mon idéologie qui est celle de rendre visible toutes les activités menées au sein de mon établissement. Devenu l’endroit le plus mouvementé de la commune à cause du charme et de l’ambiance qui y régnaient, les autorités d’alors ont baptisé ce rond-point ; carrefour « MOQUAS » en guise de reconnaissance de mes nombreux efforts consentis pour rendre attrayant et exploitable, l’espace. Et depuis lors, le carrefour « MOQUAS » est devenu le carrefour qui fait grouiller de monde à Bohicon en raison des activités qui s’y mènent jour et nuit.

Lire aussi : Bénin  : les dessous de la création du parti de l’opposition, Les Démocrates

Ainsi on y retrouve conducteurs d’engins à deux roues communément appelés Zémidjans, de même que ceux des véhicules-taxis qui stationnent à la recherche de clients en partance pour Cotonou. A cette couche, vient s’ajouter une masse bigarrée composées d’hommes et de femmes de différentes nationalités, spécialisées entre autres dans la vente de denrées alimentaires, d’appareils électroménagers, des articles vestimentaires etc…Tous rivalisent d’ardeur et d’ingéniosité dans la quête permanente du client ; ce qui rend vivant et singularise, l’atmosphère au niveau du carrefour « MOQUAS ».

Par Raphael SOUHIN / Zou.Collines




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook