Afrique

Côte d’Ivoire : des proches de Ouattara dans le collimateur de la justice française

L’investigateur 31/10/2020 à 13:00

La guéguerre entre l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro et son ancien mentor Alassane Ouattara a changé de terrain. Des plaintes ont été déposées en France par l’ex-chef rebelle et ses proches contre les autorités d’Abidjan.

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro et ses collaborateurs notamment Soro Simon qui d’ailleurs est son frère, le député Alain Lobognon et Kanigui Soro ont saisi à travers une plainte, la justice française. Une plainte qui vise les proches du président Alassane Ouattara pour des actes de « barbarie, tortures et crime contre l’humanité ».

En effet, les chefs d’accusation concernent des « tortures et actes de barbarie ainsi que des disparitions forcées ».

Des plaintes qui visent notamment le patron de la gendarmerie, le directeur de DST ainsi que le responsable le responsable de l’administration pénitentiaire, indique une source du dossier citée par Afrique aujourd’hui.

Lire aussi : Présidentielle 2021 : Bénin, la démocratie est-elle réellement en berne sous le régime de la Rupture ?

Certes il est difficile de dire si ces plaintes vont prospérer. Mais en d’autres termes, cela ressemble ni plus ni moins à une bataille juridique entre Guillaume Soro et son ancien mentor Alassane Ouattara. Puisqu’en côte d’Ivoire, un mandat d’arrêt international a été lancé contre l’ancien chef de la rébellion.

Toutefois, il faut rappeler que dans le sillage des élections qui se déroulent ce samedi, il y a eu des violences, des morts suite aux événements engendrés par le 3ème mandat de Ouattara. Aussi, a sa sortie de prison, Kanigui Soro a rejoint Ouattara et son RHDP.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook