Bénin/décentralisation

Cotonou-Calavi : les conséquences de 02 récentes décisions prises par les maires

L’investigateur 5/07/2020 à 09:36

Le nouveau maire de la ville de Cotonou, Luc Atrokpo s’est signalé après sa prise de fonction. En effet, par le biais d’un communiqué rendu public ce lundi 29 juin 2020, il a dissout le cabinet politique de son prédécesseur, l’ex-maire Isidore Gnonlonfoun. Occasion pour lui d’adresser ses sincères remerciements aux cadres nommés précédemment à divers postes, aux agents contractuels de la municipalité de Cotonou pour le sérieux dont ils ont fait preuve dans l’exercice de leur contrat. Seul,

Lire aussi : Bénin  : des mesures contre les effets de l’inondation préoccupent le gouvernement

« le personnel permanent en poste au cabinet du maire, est remis à la disposition de la Direction des Ressources Humaines (DRH) », précise le communiqué.
De l’autre côté, c’est-à-dire à Abomey-Calavi, le maire Angelo Ahouandjinou a par contre pris un arrêté communal pour dissoudre le cabinet politique de son prédécesseur, Georges Bada. Dans la même logique de mettre fin aux nominations de son prédécesseur, il a instruit le secrétaire général de la mairie, et le responsable chargé des ressources humaines de mettre en application, l’arrêté pris.
L’un dans l’autre, il est vrai qu’il s’agit des nominations politiques certes, mais certains parmi ceux qui ont été remerciés, peuvent rebondir autrement. Mais pour le moment, il doit y avoir de grincement de dents sans nul doute. C’est sût qu’ils n’auraient pas aimé un tel acte de la part des maires. Du moins de façon précoce, mais ils doivent faire avec.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook