Bénin/pandémie

Covid-19 : Azannaï, l'ex-ministre fait 03 reproches au gouvernement dans sa gestion

Judicaël C. GBETO 13/05/2020 à 18:40

Pour le président de Restaurer l’Espoir, Candide Azannaï, les efforts déployés par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 sont vains. La non fermeture des frontières, le cordon sanitaire et les cas de ’’guéris’’ annoncés sont les points attaqués par l’allié, devenu opposant au régime du Nouveau départ.

« Personne ne peut dire aujourd’hui qu’on guérit de la Covid-19 », a laissé entendre l’ancien allié du régime en place, dans un entretien-vidéo publié sur sa Page Facebook. L’ancien député ne croit pas en ces cas de guérison annoncés par le gouvernement et demeure pessimiste là-dessus.

Lire aussi : Covid-19 : Azannaï, ce qu’il pense des mesures du gouvernement

Dans son entretien, l’ex-ministre, déclare qu’il est très tôt d’affirmer qu’on peut guérir du Covid-19. « On en guérit pas, on est soulagé. Vous allez voir des gens qui disent on est guéri. C’est une maladie nouvelle, personne ne connaît ses manifestations. Personne n’a fait de suivi épidémiologique sur une longue période. Tant qu’on n’a pas fait un suivi sur un grand échantillon sur une longue période, on ne peut rien conclure », a-t-on retenu de ses propos. La meilleure solution, selon lui, c’est de tout faire pour ne pas être contaminé, puisque même la science n’est pas encore parvenue à cerner toutes les manifestations de ce virus.

Lire aussi : Port de masque : vent debout, Azannaï donne son opinion sur les violences policières

Plus loin, il estime qu’on devrait fermer toutes les frontières le plus tôt possible aux fins d’éviter d’avoir ne serait-ce qu’un seul cas sur le territoire béninois.
Cependant qu’elles soient pertinentes ou pas, il est à noter qu’au début de la crise, l’opposant au régime en place a juste commenté les mesures barrières prises. Il les a d’ailleurs jugées non satisfaisantes sans pour autant faire de propositions concrètes.
Par rapport au cordon sanitaire établi autour d’une quinzaine de villes, l’ancien député avoue qu’il n’a pas trouvé cela efficace.
Il est à rappeler que le bilan à la date de ce mercredi 13 mai 2020 est de 83 guéris, avec un total de 327 cas confirmés, dont 242 personnes sous traitement et 2 décès.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook