Bénin

Criet : accusé, un militaire avoue avoir remis son treillis et reçu de l’argent. Les détails

L’investigateur 6/12/2021 à 17:25

Au nombre des co-accusés du professeur Joël Aïvo, il y a M. Ibrahim Bachabi Moudjaidou. A la barre, ce dernier a rejeté en bloc, les accusations portées sur un coup d’Etat, mais reconnaît avoir pris de l’argent.

D’entrée, il a nié son appartenance à un quelconque parti politique. Cité en effet par son grand frère Boni Sarè Issiakou, M. Ibrahim Bachabi
a tout nié avant de reconnaître avoir pris cent quinze mille. Boni Sarè Issiakou m’a remis 115.000 FCFA", a-t-il dit
« Mon frère Boni Sarè Issiakou m’a dit qu’il voulait mon treillis pour l’escroquerie. Sans hésiter, je lui ai remis ma tenue. Il m’a appelé que je peux venir chercher ma tenue et je lui ai dit que ce n’était pas possible et qu’après les élections je vais les reprendre et comme ça le 10 avril dernier, on m’a arrêté. Je n’ai jamais joué aucun rôle dans ce projet. Aucun.", a-t-il nié
Poursuivant, il déclare : « Je ne sais pas ce qui m’a poussé à lui remettre mon treillis. C’était comme du charlatanisme. Je lui ai remis ça avant de regretter. Mon frère Boni Sarè Issiakou ne m’a jamais présenté à Mr Gilbert Zinsou ni avec Mr Houedanou Arnaud. Au moment des faits, je leur ai dit si vous continuez je vais vous dénoncer. Je lui ai interdit de m’appeler et s’il continue, qu’il va le dénoncer et il a cessé. J’ai reçu au total 340.000 FCFA."

| Lire aussi : Bénin : 8000 passeports biométriques en attente de retrait, l’appel de la DEI aux détenteurs

| Lire aussi : Bénin : la date du vote du budget de l’Etat évoquée par le député Gérard Gbénonchi

À la question de savoir s’il connaissait Alain Gnonlonfou et Joël Aïvo, l’accusé a dit non qu’il ne les ai jamais rencontrés. Il dit avoir reçu des messages de pancartes mais nie avoir rejeté lesdits messages. "Le seul acte que j’ai posé était la remise de mon treillis. Mme la Présidente, je vous le jure, je ne sais pas ce qui m’est arrivé et j’ai remis ma tenue. Je vous demande pardon », s’es défendu Ibrahim Bachabi Moudjaidou.
Rappelons que selon les accusation, M. Ibrahim Bachabi est poursuivi dans le même dossier que les autres pour avoir pris part au "projet de coup d’Etat".
R H




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook