Bénin

Criet : les dernières nouvelles de Séraphin Yéto après sa chute dans les escaliers de la criet

L’investigateur 15/07/2021 à 19:41

En audience à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ce jeudi 15 juillet, le PDG de la Société Sonimex, Séraphin Yéto a fait une chute dans les escaliers. Des heures après, son médecin a renseigné sur son état de santé.

Séraphin Yéto, poursuivi pour « trafic international de drogues et complicité de trafic international de drogue », va mieux. Selon les informations de Frissons Radio, le PDG de la société Sonimex se porte mieux sauf qu’il a mal à la tête, a confié son médecin personnel.

Lire aussi : Affaire 39 hectares : jean-Claude Codjia plonge l’ex-ministre Dassigli

Tombé dans le dos la tête sur le côté à la sortie de l’audience, Séraphin Yéto a été secouru par son médecin personnel. Ayant connaissance de l’état de santé très fragile de son patient qui souffrirait d’hypertension et qui sentait des malaises depuis quelques jours, le médecin personnel serait venu de Lomé pour prendre de ses nouvelles. Inconscient jusqu’à son évacuation au CHD Ouémé, Séraphin Yéto a été transporté sur une civière, sorti par le second portail de la Criet par le SAMU, rapporte la même source.

Lire aussi : Bénin : intégralité du compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi

Le PDG de la société Sonimex va-t-il passer cette nuit à la clinique ou à la prison ? A cette réponse, son médecin personnel a répondu que tout dépendra des examens cliniques et de son état de santé.

Lire aussi : Transversale : Hercule du vélo béninois

Interpellé après la découverte de 145 kg de drogue dans l’un de ses conteneurs au Port Autonome de Cotonou, Séraphin Yéto est poursuivi au même titre qu’une dizaine de personnes dont le patron de l’Office centrale de répression du trafic illicite des drogues et des précurseurs (Ocertid), Constant Badé. Sans oublier les employés du Groupes Bolloré et des cadres de Mediterranean Shipping Company, groupe italo-suisse qui opère aussi au Port Autonome de Cotonou. Leur procès est renvoyé au 05 août prochain.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook