Bénin

Djakotomey : qui veut emballer le Secrétaire Exécutif de la mairie dans une mauvaise compromission aux issues incertaines ?

L’investigateur 1er/12/2022 à 11:20

A Djakotomey, une situation confuse semble vouloir diviser les membres du Conseil Exécutif. Il s’agit de la nomination de la Personne Responsable des Marchés Publics (PRMP) de la Mairie.

Selon des personnes très proches de l’administation communale de Djakotomey, département du Couffo, un groupe de pression semble vouloir imposer au Secrétaire Exécutif le cadre qu’il faut nommer à ce poste. Et au lieu de résister, il est sur le point de craquer après tant de semaines de résistance. La pression a été forte qu’il a été obligé de saisir la Cellule de Suivi et de Contrôle de la Gestion des Communes.

| Lire aussi : Bio Tchané : une nomination chez le ministre d’Etat et Secrétaire général national du Bloc Républicain

On apprend selon une lettre à lui adressée par la structure saisie et consultée par l’Investigateur, deux personnes ont été déclarées éligibles au poste de PRMP. Il s’agit de M. Ludovic HOUEDE, ancien Secrétaire Général de la Mairie de Djakotomey et de M. Dodji FANGNIHOUN, actuel PRMP. C’est parmi ces deux cadres que la Cellule recommande de choisir la Personne Responsable des Marchés Publics de la Commune.

Réuni le mardi 29 Novembre 2022, le Conseil de Supervision n’a pu s’entendre sur celui qu’il faut choisir parmi les deux. On apprend que certains membres du Conseil pencheraient pour un soutien politique dont la présence à ce poste pourrait fragiliser le Secrétaire Exécutif. Un autre camp mise sur l’autre qui n’a pas d’atome crochu avec les milieux politiques. On lui reproche simplement d’avoir des affinités avec certains membres du conseil communal. Une situation que le SE, malgré ses prérogatives, n’arrive pas à trancher.

| Lire aussi : Bénin : le gouvernement crée une nouvelle société de manutention au Port et dissout la Sobemap

On se demande réellement pourquoi, au lieu de faire son travail, en toute neutralité, il se voit obliger de vouloir pactiser avec certaines personnes au sein du Conseil de Supervision.
La loi lui donne même le pouvoir de choisir en dehors de ces deux personnes s’il veut. Pourquoi ne pas alors laisser ceux qu’on lui propose pour chercher la PRMP ailleurs afin de vider cette question définitivement. Le SE de Djakotomey est l’un des meilleurs que des personnes averties admirent et saluent la gestion depuis qu’il est en poste. Mais cette situation dans laquelle il semble se laisser dominer est entrain de ternir son image. Il est invité à éviter des compromissions pour chercher parmi les cadres compétents, la PRMP. Aucun nom ne doit lui être imposé. Il n’est non plus obligé de nommer parmi les noms envoyés par la Cellule.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer