Bénin

Dossou : l’avocat et ex-collaborateur de Yayi répond avec ironie à Talon

L’investigateur 26/12/2020 à 18:28

Lors de sa récente tournée nationale, le président Patrice Talon a déclaré que le système éducatif ne forme qu’au bavardage. Il est vrai que ce discours a provoqué l’ire des enseignants du supérieur, mais l’ancien président de la Cour constitutionnelle, Me Robert Dossou semble-t-il, est aussi en porte à faux avec cette conception du N°1 des Béninois.

Au cours d’une soirée politique lundi dernier à la fondation Friedrich Ebert, l’ancien bâtonnier, Me Robert Dossou, est intéressé à la question.

Lire aussi : Football  : l’attaquant portugais, Cristiano Ronaldo remporte un nouveau prix

Il a encouragé les enseignants à continuer le bavardage. « Les bavardages sont utiles. Donc continuer de bavarder », a conseillé l’ancien président de la cour constitutionnelle aux enseignants.

Il ne s’est pas contenté d’affirmer l’utilité du bavardage. « Si je ne bavarde pas, comment allez-vous comprendre mes pensées ? », s’est-il demandé avant de paraphraser les saintes écritures « au commencement était le verbe... ». Les enseignants peuvent alors oublier leurs frustrations et continuer avec fierté leur job.

Lire aussi : Côte d’Ivoire  : Bédié reçoit officiellement le pagne choisi pour le retour de Gbagbo

En d’autres termes, l’ancien président de la Cour constitutionnelle, nommée sous le régime défunt ne partage pas l’avis du président Patrice Talon qui pense que le système éducatif béninois tel qu’il est, ne forme qu’au bavardage.
Robert Dossou a, à maintes occasions, démontré d’une manière ou d’une autre qu’il est contre la vision de ceux qui dirigent le Bénin actuellement. Et, d’ailleurs il ne pouvait en être autrement puisqu’il avait travaillé entre 2006-2016 aux côtés de l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi.
Peut-être que sa réponse connaîtra une réplique du côté du gouvernement d’ici peu.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook