Bénin

Etat civil : l’ANIP change de stratégie pour mieux gérer les demandes d’actes de naissance

L’investigateur 16/07/2020 à 14:35

Dans une note d’information signée le vendredi 19 juin 2020, le Président du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP), Monsieur Cyrille GOUGBEDJI, avait suspendu les opérations de demandes de retrait d’actes de naissance et d’enrôlement au Recensement Administratif à Vocation d’Identification des Personnes (RAVIP). Une suspension due à la pandémie du coronavirus, aux pluies diluviennes et à la menace de trouble à l’ordre public. Prévues pour reprendre ce mercredi 15 juillet 2020, la suspension a été prorogée jusqu’à la date du 30 juillet 2020. C’est à travers une nouvelle note d’information que la décision a été rendue publique.

Lire aussi : Liga  : l’attaquant argentin, Lionel Messi égale un record du français Thierry Henry

En effet, dans la matinée de ce mercredi matin, 15 juillet 2020, la cour et les alentours de l’ANIP étaient bondés de monde. Ayant constaté le non respect des gestes barrières et la difficulté de les faire respecter, le Président du conseil d’administration (PCA) de l’ANIP, a décidé de la prorogation de la suspension afin de prendre toutes les dispositions possibles pour organiser la réception des demandes dans toutes les mairies du Bénin et les arrondissements de la ville de Cotonou. Ainsi, les populations pourront se rendre dans leurs mairies, selon leur lieu de résidence pour faire leur demande tout en respectant les gestes barrières.
Aussi, le grand nombre de personnes rassemblées devant l’ANIP pour la demande d’actes de naissance et leur enrôlement au RAVIP est la preuve de ce que plusieurs béninois ne disposent pas d’actes de naissance.

Lire aussi : Insolite  : un champion du monde lance un défi athlétique à Mbappé, l’attaquant du Psg

Force est de constater que la mise sur pieds de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes vient régler définitivement ce problème qui empêche bon nombre de nos concitoyens à effectuer certaines formalités pour faute d’actes de naissance.
Des agents seront désormais déployés dans les Mairies pour permettre à ceux et celles qui sont dans le besoin de pouvoir se faire établir ce précieux document.

Florentin DOSSOU




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook