France

France : Emmanuel Macron fait des révélations sur Guillaume Soro

L’investigateur 21/11/2020 à 07:07

Le président français, Emmanuel Macron, se prononce sur la situation socio-politique en Côte d’Ivoire. Dans un entretien qu’il aurait accordé à Jeune Afrique et repris par Koaci, un site d’informations basé en Côte d’Ivoire, il a dénoncé les actes de Guillaume Soro.

Guillaume Soro n’est plus sur le territoire français. C’est l’information capitale qu’il faut retenir de l’entretien présidentiel. « Je crois qu’il n’est plus en France pour en parler. Nous ne souhaitons pas qu’il mène des actions de déstabilisation depuis le sol français. Sa présence n’est pas souhaitée sur notre territoire, tant qu’il se comportera de cette manière », a déclaré Emmanuel Macron.

Lire aussi : Afrique : Côte d’Ivoire, Guillaume Soro en colère contre Macron. Voici les raisons

Ce qui voudra dire que les services secrets de l’hexagone ont perdu de vue la chef de la rébellion de la Côte d’Ivoire. Un ouf de soulagement pour le pouvoir Ouattara qui va bien fonctionner si cet ancien allié devenu gênant n’est plus dans le game.

En effet, les propos de M. Macron constituent plus ou moins des révélations. En ce sens qu’après la déclaration au cours de laquelle l’ancien président de l’Assemblée nationale a demandé à l’armée ivoirienne de prendre ses responsabilités face à la
dérive du pouvoir Ouattara, la presse locale a dit que M. Soro n’est plus en France. Et, avant cette interview du président Français, aucune autorité française n’a abordé le sujet. Désormais on peut dire que M. Soro n’est plus en France.

Lire aussi : Bénin  : nominations dans 02 ministères ce mercredi en conseil des ministres

Quant à la candidature à polémique du président Alassane Ouattara, Macron pense que c’est par obligation qu’il s’est présenté. « Je pense vraiment qu’il s’est présenté par devoir. Dans l’absolu, j’aurais préféré qu’il y ait une autre solution, mais il n’y en avait pas », a fait savoir Macron avant d’inviter le président ivoirien, à « œuvrer pour la réconciliation, de faire les gestes, d’ici aux élections législatives, pour pacifier son pays » et à « se réconcilier avec les grandes figures de la politique ivoirienne ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook