Restitution des recommandations des journées de l’UP

Houndonougbo face aux femmes de l’Union Progressiste

Judicaël C. GBETO 23/09/2019 à 13:41

A la faveur de l’initiative du creuset des femmes de l’Union Progressiste consistant à réunir une armée de militants, le samedi 21 septembre 2019 a été consacré à une séance de travail au siège du parti. L’impérieuse nécessité du militant UP à se faire enregistrer en ligne a été le thème. Au cours de ladite séance, la Secrétaire nationale adjointe, chargée de l’Administration de l’Union Progressiste, Christhelle Houndonougbo, a donné une communication qui restera mémorable.

L’Amazone des Collines n’y est pas allée de mains mortes pour impacter ceux qui étaient à cette séance. Elle a profité pour faire la restitution des recommandations des journées de l’Union Progressiste qui avaient eu lieu les 7 et 8 septembre 2019 à Abomey-Calavi. C’est une horde de militants venus de divers horizons qui a répondu à la séance de travail des femmes UP sur l’impérieuse nécessité du militant UP à se faire enregistrer aussi bien sur les subtilités de l’enregistrement en ligne. Moment pour la Présidente du creuset des femmes UP de faire remarquer la suprématie de l’Union Progressiste sur tous les autres partis politiques existant au Bénin. Annick Djimadja s’est, à l’occasion de la cérémonie solennelle de lancement des travaux, fortement réjouie de la forte participation des militants qui ont pris d’assaut le siège du parti sis à Gbégamey dès le petit matin avant de revenir sur les nombreux avantages qui découlent de cette opération d’enregistrement en ligne pour les militants. Présents sur les lieux, plusieurs cadres de cette formation politique se sont succédé au pupitre. L’honorable Fagla a procédé à l’ouverture des travaux avant d’apprécier d’une part, l’initiative et la forte mobilisation autour de l’événement d’autre part. La séance a non seulement permis aux nombreux militants présents de savoir qu’il est plus important de s’enregistrer afin de bénéficier des avantages du parti, mais aussi de s’informer sur les recommandations des journées de l’UP.
La communication qui a donné de l’éclat à l’événement
La cérémonie d’ouverture a été clôturée par une brillante et remarquable communication de la Secrétaire nationale adjointe, chargée de l’Administration de l’Union Progressiste, Christhelle Houndonougbo. En effet, elle a fait la restitution des recommandations des journées de l’Union Progressiste qui avaient eu lieu les 7 et 8 septembre dernier à Abomey-Calavi. Occasion pour elle de préciser que c’est autour du militantisme que se sont articulés les échanges. Et, surtout au profit du militant progressiste. Après de brèves, mais très brillantes explications, elle a fait sienne cette partie substantielle du discours du président de l’Union Progressiste, Bruno Amoussou, qui a défini les caractéristiques d’un militant UP : « le membre actif de l’Union progressiste est celui qui s’acquitte des tâches qui lui sont confiées et qui paye régulièrement ses cotisations. Il est révolu le temps où le militant doit attendre de sa formation politique des prébendes et sandwichs. Il lui revient plutôt l’obligation non seulement de vivre la vie des couches populaires et connaître véritablement le pays, mais également être un acteur effectif de la transformation sociale. Les membres et militants de l’Union Progressiste se doivent de rester toujours aux cotés et à l’écoute du peuple pour les aider à résoudre les difficultés quotidiennes afin de gagner leur confiances lors des consultations électorales. Il convient donc de reformater les pensées pour de bonnes pratiques et un militantisme politique en phase avec les aspirations des populations ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook