Bénin/médias

Ignace Sossou : « L'Upmb triste de voir un journaliste en prison pour un tweet »

L’investigateur 25/06/2020 à 14:53

Bien qu’heureuse après la libération du journaliste Ignace Sossou emprisonné pendant six mois, la présidente de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin, Zakiath Latoundji n’a pas caché son amertume. Ceci compte tenu de ce qui est arrivé au confrère. Pour elle, il est inimaginable qu’un « journaliste paye un prix si fort pour un tweet ».


Réaction de la Présidente de l’UPMB suite à la libération du journaliste Ignace SOSSOU

« L’Union des Professionnels des médias du Bénin (UPMB) se réjouit de la libération de notre confrère Ignace SOSSOU ce jour, mercredi 24 juin 2020. C’est un jour de grand soulagement pour l’ensemble des acteurs des médias et citoyens épris de liberté et de justice dans notre pays.

Lire aussi : Drame  : un camion chargé de graviers écrase une victime à Tokpa Domè

L’UPMB est triste de voir un journaliste payer un prix si fort pour un tweet. C’est le lieu de dénoncer à nouveau les dispositions liberticides du Code du numérique au Bénin. Cet instrument juridique constitue aujourd’hui une véritable menace pour la liberté de la presse dans notre pays. L’UPMB va poursuivre son plaidoyer pour la relecture de cette loi qui fait reculer le Bénin sur la voie de la promotion de liberté d’expression et plus spécifiquement de la liberté de la presse dans la sous-région. »
Zakiath LATOUNDJI, Présidente de l’UPMB



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook