Bénin/justice

La CRIET démantèle un gang de faussaires au service des impôts

L’investigateur 19/12/2019 à 10:07

La traque de quelques agents du service des impôts pour faux en écriture publique, écoutés actuellement à la session criminelle de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) fera d’ici peu du bien à la caisse publique. En effet, il a fallu le passage de ces agents véreux devant cette juridiction spéciale pour que le président de céans, Cyriaque Dossa se rende compte qu’au service des impôts, il y a une pègre qui siphonne les caisses de l’Etat à travers un système soigneusement huilé et techniquement au point. A la session criminelle de la Criet du mercredi 18 décembre 2019 qui a permis de démanteler ce fameux réseau, il y a déjà, Léïla Issa Naïmi, secrétaire du receveur général des Impôts, impliquée dans l’affaire dite « affaire Agétur » où elle a soutiré un chèque de 30 724 350 F Cfa qu’elle a monnayé de concert avec des collègues des Impôts, rapporte La Nation. Le second agent a nom Francis Dénis Akplogan qui a reconnu au cours de la session avoir reçu la somme d’un montant de 50 millions perçu chez la société Fall Tours Bénin Sarl qui mène des activités Gsm. Une fois la somme reçue, reconnaît-il, il a traité, dans la chaîne d’autres agents mis à contribution, rapporte le même quotidien. C’est dire que ces cadres du service des impôts qui ne sont pas à leur coup d’essai, opèrent en bande organisée. Comment démanteler le reste du Réseau ? En tout cas, le président de céans à son idée là-dessus. Car Cyriaque Dossa n’écarte pas la possibilité pour la cour d’écouter tous les agents de l’administration fiscale pour la manifestation de la vérité dans cette nébuleuse affaire




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook