Togo

Les premiers propos d'Agbéyomé après la levée de son immunité parlementaire

Ulrich LAWSON 20/03/2020 à 12:30

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle du samedi 22 février 2020 au Togo, Agbéyomè Kodjo a brisé le silence ce jeudi 19 mars pour la première fois depuis la levée de son immunité parlementaire.

Selon ses propos, rapportés par togo actualité, ses pairs du parlement togolais savent ce qu’ils font. « Ils sont dans une logique. Si l’acte qu’ils ont posé fait avancer le pays au nom de l’institution que j’ai eu la chance de diriger, l’histoire nous le dira » a-t-il déclaré. Par la même occasion, le candidat de la dynamique Kpodzro a dénoncé l’acharnement du pouvoir en place contre sa personne.
« Vous ne pouvez pas voler les suffrages de quelqu’un et l’emmerder. Nous sommes six candidats de l’opposition à la présidentielle, et pourquoi c’est moi seul qu’on harcèle. Ils n’ont qu’à amener les fusils pour me tuer en même temps, les Togolais sauront que je suis mort pour eux. Il faut arrêter tout ce cinéma », a-t-il lancé. Aussi, il s’est dit prêt à répondre en cas de nécessité à l’appel du Procureur de la République.
Pour rappel, Il est accusé d’atteinte à la sûreté intérieur de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public. Motivé par ces chefs d’accusation, le Procureur de la République a saisi l’Assemblée Nationale qui l’a livré le lundi 11 mars 2020, après lui avoir levé l’immunité parlementaire.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook