Bénin

Madougou : la demande de mise en liberté provisoire de l'ex-ministre rejetée par la Criet

L’investigateur 18/07/2021 à 17:49

Vendredi dernier, la Cour de répression des infractions économiques est du terrorisme (CRIET) a rejeté la demande de mise en liberté provisoire ; déposée par le Conseil de Reckya Madougou. Donc, elle doit rester en détention jusqu’à la fin de l’instruction de son dossier.

La demande de mise en liberté provisoire réclamée par les avocats de Reckya Madougou, n’a pas prospéré. Le vendredi 16 juillet 2021, les juges de la CRIET ont opposé un refus à cette demande. Ils ont confirmé que l’ancienne candidate recalée à la présidentielle dernière restera en prison jusqu’à la fin de l’instruction de son dossier.

Lire aussi : Bénin : les membres du Conseil électoral prêtent serment ce mercredi

Reckya Madougou et ses co-accusés n’ont été interrogés qu’une seule fois depuis que l’affaire a éclaté, soutient la juge des libertés de la CRIET, Edibayo Joanna Dassoundo, qui a rejeté la demande de ses conseils.

Lire aussi : Cameroun-accident : l’artiste Tenor a frôlé la mort

En détention provisoire à Akpro-Missérété, Reckya Madougou est visée par la justice pour « financement du terrorisme ». Le jeudi 17 juin dernier, elle était devant le juge d’instruction a et plaidé non coupable.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook