Bénin

Madougou : le député Dègla affecté par son incarcération du fait des liens familiaux

Rollis HOUESSOU 28/12/2021 à 22:40

Invité sur le plateau de Radio Bénin le dimanche dans l’émission « 90 minutes pour convaincre », le député Benoît Dègla n’a occulté aucun sujet brûlant de l’actualité du Bénin. Entre autres sujet, il a abordé l’incarcération de l’ancienne ministre Reckya Madougou. Pour l’élu du peuple, c’est une situation qui l’affecte particulièrement au regard de leur lien familial.

Reckya Madougou poursuivie pour complicité d’actes terroristes et financement de terrorisme a été condamnée par la cour des répressions des infractions économiques et du Terrorisme (CRIET) à 20 ans de prison ferme. Une sentence qui a suscité l’indignation de plus d’un et affecté certains particulièrement. Dans le rang de ceux qui sont touchés, il y a le député Benoît Dègla. Il a déclaration ses ressentis et a évoqué l’affinité familiale qui existe entre eux :" Reckya Madougou, c’est ma fille. Je me sens personnellement concerné. C’est la sœur aînée de ma fille. Elle est née Madougou, mais sa maman et la mère à ma fille sont de même père. Je la connais, je l’ai vue grandir. Je ne peux pas ne pas dire que je souffre qu’elle soit à Missérété", a-t-il confié.

| Lire aussi : Criet : comment Madougou espère sortir de prison et se refuse de faire appel de sa condamnation

Même si le parlementaire considère que la justice à déjà fait son travail dans ce dossier, il estime qu’une décision politique pourrait être prise pour la libération de celle qu’il appelle sa fille. Sans oublier le cas du Professeur Joël Aïvo et tous les autres détenus. Pour lui seule, une personne détient ce pouvoir : Patrice Talon. Il demande la clémence de ce dernier :" En la matière, lorsqu’il y a une décision judiciaire, il y a toujours eu la possibilité de la décision politique. La décision revient à une seule personne, au Chef de l’Etat. L’Assemblée nationale peut voter une loi d’amnistie que lui envoie le gouvernement ou il peut avoir la grâce que le Chef de l’État accorde donc en tout et pour tout, c’est l’Exécutif qui décide », a-t-il expliqué.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook