Bénin

Madougou : ses co-accusés écoutés dans l'affaire financement du terrorisme

L’investigateur 18/06/2021 à 04:37

Visiblement, les lignes ont commencé à bouger dans "l’affaire Madougou", dite "association de malfaiteurs et financement du terrorisme" pour laquelle l’ancienne ministre, Réckya Madougou et deux de ses co-accusés, sont en prison à Akpro-Missérété.

Plus de trois mois après son incarcération, Réckya Madougou, candidate recalée à l’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021, à été écoutée hier à huis clos par trois juges de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) et un greffier en chef.

Lire aussi : Retour de Gbagbo : Me Alao demande à Talon d’imiter Alassane Ouattara

Quelques jours plus tôt, avant le passage de l’ancienne Conseillère spéciale du président togolais Faure Gnassingbé, chargée de la microfinance, ses deux co-accusés ont été eux aussi écoutés. Georges Sacca et Bio Dramane Tidjani alias BDT ont, eux aussi, été écoutés. Le colonel à la retraite et le proche parent de Réckya Madougou ont été auditionnés séparément dans le même dossier.

Lire aussi : Débâcle des Ecureuils à Conakry : la lecture du gouvernement Talon

Respectivement, le colonel retraité à qui l’adjoint au coordonnateur de la 8è circonscription électorale du parti, Les Démocrates devrait remettre de l’argent, selon les déclarations de Mario Mètonou, procureur spécial près la Criet, pour agir, ont été entendus. A l’étape actuel du dossier, tous ont été écoutés séparément et à huis clos.

Lire aussi : Justice : jugement en appel de la condamnation de Loth Houénou ce mois

Pas de confrontation. Placé sous mandat de dépôt le 1er mars 2021, Bio Dramane Tidjani a été interpellé une semaine avant de même que Georges Sacca. Selon le procureur spécial près la Criet, Mario Mètonou les deux auraient été approchés par la candidate recalée à l’élection présidentielle, Réckya Madougou afin de planifier l’exécution de personnalités politiques dans le septentrion, histoire de faire arrêter le processus électoral.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook