Afrique

Mali : libération des personnalités après le coup d’Etat, la dissolution du CNSP reste la dernière étape à franchir

L’investigateur 8/10/2020 à 15:04

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), principal artisan du putsch au Mali a annoncé ce mercredi 7 octobre 2020 avoir libéré des personnalités arrêtées lors de la mutinerie du 18 août 2020.

Il s’agit des personnalités comme l’ex-Premier ministre Boubou Cissé, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, les généraux Ibrahima Dahirou Dembélé (ex-ministre de la Défense), M’Bemba Moussa Keïta (ex-ministre de la Sécurité), Oumar Dao (ancien chef d’état-major particulier du président renversé Ibrahim Boubacar Keïta), Ouahoun Koné (ancien chef d’état-major de la Garde nationale), Boukary Kodio, Abdramane Baby (ancien chef d’état-major de l’armée de Terre), Abdoulaye Coulibaly (ancien chef d’état-major général de l’armée, Moustaph Drabo (ancien directeur du matériel de l’armée) et le colonel-major Faguimba Kansaye.

Lire aussi : Cotonou  : 02 présumés cambrioleurs sur un véhicule arrêtés dans le 9ème arrondissement

Libérées, ces personnalités politiques ont été appelées à regagner leur domicile, précise le communiqué du CNSP. C’est dire qu’en termes d’exigence, seule la dissolution du CNSP reste une préoccupation telle que souhaitée par la CEDEAO. Leur libération était aussi une recommandation forte de l’instance sous-régionale y compris la nomination d’un premier ministre civile qui attendait afin de lever les sanctions prises contre le Mali après le coup d’Etat militaire.

Rappelons que l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita s’était envolé vers les Emirats arabes unis pour s’y faire soigner une fois lui aussi libéré. Sa libération date du 27 août 2020 et il s’est envolé le 5 septembre dernier.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook