Bénin

Ministère du commerce : les rapports de performance Gestion 2019 et 2020 validés

L’investigateur 31/07/2021 à 09:23

La salle VIP du Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC) a abrité, ce jeudi 29 juillet 2021, l’atelier de validation des rapports de performance, gestion 2019 et 2020 dudit ministère. Après le mot introductif du Directeur de la Programmation et de la Prospective (DPP), c’est le Directeur de cabinet de la Ministre de l’Industrie et du Commerce qui a officiellement ouvert et présidé les travaux.

« Examiner la fiabilité du point exhaustif des réalisations physiques et financières contenues dans les rapports, apprécier les différents indices relatifs à la performance du ministère, faire des observations ou amendements en vue de l’amélioration de la qualité des documents… ». Ainsi se résument les principaux objectifs assignés à l’atelier de validation des rapports de performance, gestion 2019 et 2020 du Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC), tenu ce jeudi 29 juillet 2021. Après la Revue au 30 juin 2021 de son Plan de travail annuel (PTA), le MIC se soumet, cette année encore, à l’exigence de la reddition des comptes. Un principe cardinal de gouvernance sous le mandat du Président Patrice TALON.

Placés sous la présidence de Micaël BASSABI DJARA, Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Industrie et du Commerce, les travaux ont permis aux participants de se rendre compte des performances dudit ministère. Les trois communications relatives à la méthodologie d’élaboration et aux deux rapports présentés par le Directeur de la Programmation et de la Prospective (DPP) ont eu le privilège d’informer les participants en termes d’efficacité et d’efficience des actions menées au cours des années 2019 et 2020.

les participants à ...

Pour Marcel HOUNKONNOU, les résultats sont très mitigés. Car, à l’aune de l’analyse de la performance au regard des résultats obtenus dans l’activité du PTA et celle des performances au regard de l’atteinte des cibles des indicateurs, des disparités existent. Et il est impératif de poursuivre les efforts, conseille-t-il.

« En 2019, le MIC n’a pas été performant au niveau de l’activité du PTA, tandis qu’au niveau de l’atteinte des cibles des indicateurs, le MIC a été performant. Par contre en 2020, c‘est tout le contraire. Le MIC a été performant au regard de l’atteinte des cibles des indicateurs, mais ne l’a pas été au regard de l’activité du PTA… ». Ces performances moyennes étant dues à certaines contingences que le DPP a largement expliquées.

Cette situation a d’ailleurs poussé le Directeur de Cabinet de la Ministre de l’Industrie et du Commerce à interpeller chacun sur ses responsabilités afin que le but visé soit atteint au bout du rouleau.

Il faut préciser que plusieurs interrogations, appréhensions et suggestions sont exprimées au cours des échanges. Sans détour, le présentateur a donné des réponses plus ou moins satisfaisantes. Dès lors, les participants ont validé les deux rapports sous réserve de prise en compte des observations.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook