Actualités

Phase II du projet asphaltage : Bio Tchané dresse la liste des travaux au lancement à Djougou

24/05/2024 à 12:13

La transformation progressive du Bénin a été engagée depuis 2016 à travers des actions d’envergures dans plusieurs domaines, celui de l’infrastructure notamment. Dans le but de porter à terme cette vision, le gouvernement béninois a procédé au lancement de la deuxième phase du projet Asphaltage II. La cérémonie de lancement officielle a été faite, ce jeudi 23 mai 2024, à Djougou par le Ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané.

Ce jeudi 23 mai 2024 marque officiellement le déroulement de la phase II du projet Asphaltage à Djougou. C’est le Ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, qui a procédé au lancement de cette phase. C’était en présence du préfet du département de la Donga, des honorables députés, du Maire de la commune de Djougou, des têtes couronnées et leaders religieux, du Directeur Général de la Société des infrastructures Routières et de l’Aménagement du Territoire (SIRAT SA) et bien d’autres. Occasion pour le Ministre d’Etat de dresser la liste des nombreux travaux qui seront effectués dans le cadre de ce projet.

Pour cette deuxième phase du projet, en effet, cap a été mis sur trois villes principales à savoir, Djougou, Kandi et Parakou. Le but étant d’améliorer le cadre de vie et de dynamiser l’économie locale. Il est également prévu, dans le cadre de la réalisation de cette deuxième phase du projet, la construction d’infrastructures d’assainissement pluvial dans 16 villes telles que Cotonou, Porto-Novo, Sèmè-Kpodji, Abomey-Calavi, Parakou, Lokoss, Natitingou, Pobè, Allada, Kandi, Djougou, Dassa-Zoumè, Ouidah, Aplahoué, Abomey et Bohicon. L’enjeu ici est de réduire les effets des inondations cycliques qui sévissent dans les régions ciblées et rendre ces villes résilientes aux changements climatiques.

Pour ce qui est de la commune de Djougou, Abdoulaye Bio Tchané a fait savoir que le projet va aboutir à l’aménagement de 13, 25 Km de voirie urbaine, la construction de 7,36 km de collecteur d’eau pluvial, la plantation de 2.120 arbres d’alignement et l’installation de 1.060 lampadaires solaires soit un investissement global de 22, 15 milliards de francs CFA. Fruit de l’engagement résolu du gouvernement à réaliser la vision du président Patrice Talon, celui de « Révéler le Bénin », la réalisation desdits travaux a un impact considérable dans le développement du pays. Selon le Ministre chargé du développement, il s’agit notamment de la valorisation du foncier, la redynamisation de l’économie locale, le renforcement de la sécurité avec l’éclairage public, la baisse des maladies, notamment celles liées aux facteurs hydriques avec la maitrise des eaux pluviales, la lutte contre la désertification et la sécheresse, etc. A cet effet, Abdoulaye Bio Tchané a invité les entreprises en charge des travaux au respect des délais. « Je les exhorte également à prendre toutes les dispositions en vue d’assurer la qualité des travaux, et le moins de nuisances possibles aux riverains pendant l’exécution de ces travaux », a-t-il déclaré.

A noter que neuf villes ont bénéficié de la première phase du projet Asphaltage pour un montant de 300 milliards de francs CFA.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook