Bénin

Rencontre à la Marina : pour Rodriguez, c'est une capitulation de Yayi et une complicité entre deux amis

L’investigateur 30/09/2021 à 14:23

La rencontre du mercredi 22 Septembre 2021 entre les présidents Boni Yayi et Patrice Talon continue de faire couler d’encre et de salive. La dernière réaction à propos est celle de l’homme d’affaires, Martin Rodriguez. Pour lui, il s’agit d’un coup entre deux amis de vielle date contre le peuple béninois.

Bien que saluée par nombre de Béninois, l’audience accordée par le président Patrice Talon à son prédécesseur Boni Yayi n’a pas reçu l’assentiment de l’homme d’affaires Martin Rodriguez. A la faveur d’une émission politique dans laquelle il a été reçu, le farouche opposant de Patrice Talon a dénoncé cette rencontre.

| Lire aussi : Soglo : l’ancien président officiellement invité au congrès du parti de Gbagbo

Selon les propos de Martin Rodriguez, le président Patrice Talon et l’ancien président Boni Yayi sont deux complices qui ont pris en otage le Bénin depuis 2006. Pour lui, la dernière audience au palais de la Marina est un nouveau scénario monté et qui consisterait à jouer encore, un sale tour au peuple. « Ces deux jouent avec la vie des béninois », a-t-il dénoncé. Plus loin, il estime que la rencontre entre les deux hommes profite plus à Boni Yayi qu’à n’importe qui.

| Lire aussi : Bénin : convoqué à la BEF Daouda Lawal est rentré chez lui. Les détails

Selon lui, le président de la République « détient beaucoup d’informations sur l’ex-président par rapport au rôle qu’il a joué ces derniers temps. Et comme le président Patrice Talon aime tenir par la peur, l’ex-président Boni Yayi a capitulé. »

| Lire aussi : Santé : liste des cadres nommés pour le Mémorandum d’entente Bénin-Cuba

Martin Rodriguez en veut à l’ancien président Boni Yayi parce qu’il a plaidé, a-t-il dit, au cours de la rencontre, au nom de l’opposition qui ne l’a pas mandaté. Il juge son attitude suspecte d’autant plus que l’opposition n’a jamais été reçue alors qu’il était à l’étranger et n’a fait aucune déclaration publique quand Reckya Madougou a été arrêtée. « L’agenda de Boni Yayi, n’est pas l’agenda de l’opposition », conclut-il.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook