Bénin

Bénin : « Je reste convaincu, que l’esprit de paix supplantera les vieux démons de la division », dixit Moïse Kérékou

L’investigateur 12/04/2021 à 12:33

Dans un message posté sur sa page facebook, Moïse Kérékou, ancien ambassadeur du Bénin près la Turquie a dévoilé sa tristesse, au regard des violences pré-électorales qui ont eu lieu. Cependant il demeure optimiste et croit que ces épreuves que le peuple affronte en ce moment, seront affranchies. Lire son message.

Chers concitoyens

La situation de notre pays devient très préoccupante. Préoccupante, je suppose pour le pouvoir en place, préoccupante pour le peuple, préoccupante à l’international, dès lors qu’on déplore déjà des morts et des déplacés.
La violence n’est pas un passage obligatoire à la nouvelle approche démocratique que nous souhaitons tous. J’ai du mal à croire qu’on en arrive à ce point là.
La question n’est pas de savoir qui est dans son droit et qui ne l’est pas ? Le devoir de paix et de vivre-ensemble nous obligent à toujours emprunter les portes de sortie de crise et la voie large de la sagesse dans l’intérêt général.
Avons-nous vraiment raté les occasions de paix ces derniers jours ? Ou bien les revendications du peuple sont tout simplement impossibles ?
J’espère seulement, que nous trouverons, ensemble, l’humilité de répondre objectivement à ce qui provoque cette crise insupportable et inacceptable.
Nous pouvons sortir de cette crise maintenant, en mettant la paix et l’intérêt collectif au centre de nos préoccupations légitimes.

Je reste convaincu, que l’esprit de paix supplantera les vieux démons de la division.

Mes sincères condoléances aux familles éplorées.

Moïse T. KEREKOU
Le Fédérateur



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook