Bénin

Sèdami Fagla : des internautes réagissent à un post du député et ‘’réveillent’’ une affaire entre l’honorable et un policier en 2020

L’investigateur 6/08/2022 à 19:06

Les internautes sont allés chacun de son commentaire après un post du député Sèdami Fagla sur son compte Méta, pour ‘’réveiller’’ une affaire entre elle et un policier, mais qui date de mai 2020.

‘’De raconter l’émotion ou bien de laisser 😁😁😍😍🤩🤩🤩 ???
Après l’immense, le géant NEL OLIVER , voici le BAOBAB Sagbohan Danialou Fan Club Sagbohan Danialou !!
Devinez la suite...’’. voilà la post du député de la 15è circonscription électorale qui a provoqué une pluie de réactions. Morceaux choisis :

Allez Doc
Proud of you.

Les paroles de la chanson du monument vivant Sagbohan sont exaucées avec vous

"Jeune fille ecoute moi......
Allez à l’école pour votre avenir .......
A l’assemblée nationale, vous n’existez pas ...."

Aujourd’hui vous êtes là
Et il doit tellement être fier de vous.

Toujours en avant Madame Sedami « , a écrit un internaute sous un pseudonyme ‘’Ibuprofen Antidouleur’’. Comme son commentaire l’indique, il a approuvé le post du député sous un pseudonyme.

Toutefois, Ce n’est pas le cas de Éric Rich Atakoun. « C’est bien beau tout ceci. Mais chère honorable et amazone de mon pays, moi j’ai personnellement arrêté d’avoir une admiration pour vous depuis le jour que vous avez traité un policier de DJIMAKPLON officiellement et avec une grande médiatisation. Ce mot employé à l’égard de ce fonctionnaire signifie en français, IMPOLI, MAL ÉDUQUÉ ou MAL APPRIS.
Je vous informe que les enfants de cet homme en uniforme, à la vue de cette vidéo dans laquelle vous vous êtes permise de rabaisser leur papa à moins que rien, en ont pleuré avec force. Ils ne se sont pas sentis fiers d’être issu de ce monsieur qu’ils croyaient être leur roi, car en exercice de sa fonction une autorité civile l’a traité de DJIMAKPLON. L’âme de ce monsieur pleure la honte, oui son âme est blessée et seul Dieu pourra le guérir. Son âme réclame justice exactement comme s’il était décédé suite à vos mots employés à son égard. Dès fois, la vie nous fait grand et nous pensons que déjà nous pouvons marcher sur tout ce qui bouge devant nous. C’est juste faux cette manière de voir les choses.
Vivement que les mentalités changent et Dieu en est capable. Paix sur vous. », a-t-il écrit. Un commentaire qui rappelle l’intervention de l’élue du peuple au cours des élections communales du 17 mai 2020, où elle a toisé un agent de la police républicaine. Une affaire qui a connu une grande médiatisation après la bourde du député.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer