Afrique

Situation politique au Mali : Patrice Talon opte pour la politique du bâton et de la carotte

L’investigateur 21/08/2020 à 10:57

Le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon a participé ce jeudi 20 août 2020 par visioconférence, au Sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation politique au Mali. Au terme, des sanctions ont été prises, mais il a plaidé pour l’assouplissement au plan économique, aux fins de soulager le bas peuple.

Certes des sanctions ont été prises au terme du sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation politique au Mali. Mais pour le président béninois Patrice Talon, il faut en de pareille circonstance, la politique du bâton et de la carotte.

Lire aussi : Bénin  : mystérieuse mort en série de trois agents de la police républicaine

Le bâton pour châtier les putschistes qui ont déstabilisé un régime démocratiquement élu ; et la carotte pour soulager le peuple qui n’est ni de près, ni de loin, associé à cette bêtise des mutins. Dans sa logique de compassion, le chef de l’Etat béninois, craignant un isolement total du Mali, a plaidé et obtenu de ses pairs, un assouplissement des sanctions économiques.
Par ailleurs, Patrice Talon a, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien AGBENONCI, invité à la prudence, les compatriotes béninois vivant au Mali pour le respect des consignes de sécurité.
Rappelons que les chefs d’Etat ont arrêté comme décisions : la suspension du Mali de tous les organes de décision de la CEDEAO avec effet immédiat conformément au protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance et ce jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel ; la fermeture de toutes les frontières terrestres et aériennes ; l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financières entre les pays de la CEDEAO et le Mali.

Lire aussi : Bénin : ce que Talon a dit à Sakinatou Harouna reçue en audience au palais

Ils ont également invité les partenaires à faire de même en prenant des décisions pertinentes et fortes à la hauteur de la gravité de la situation. La réunion s’est déroulée sous la présidence du président du Niger, Monsieur Issoufou MAHAMADOU, Président en exercice de cette Conférence.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook