Présidentielle 2021

Talon : voici le point de vue du politologue Hounkpè sur le "poids" de ses adversaires

L’investigateur 25/03/2021 à 07:44

Le débat sur les élections du 11 avril 2021 au Bénin polarise les attentions. A plus forte raison, le poids des challengers à Patrice Talon, président sortant et candidat à sa propre succession. A propos, le politologue Mathias Hounkpè, reçu sur RFI donne son opinion.

A en croire le politologue et chercheur Mathias Hounkpè, administrateur du programme de gouvernance politique de l’ONG OSIWA, les duos de l’opposition qui sont dans la course contre celui du chef de l’État, Patrice Talon, ne font pas le poids.

Lire aussi : Bénin  : les premiers propos de Bertin Koovi après son retour au bercail

Le parrainage étant l’un des critères de validation des candidatures au Bénin, le politologue déduit qu’il n’est pas possible que les partis de la mouvance, détenant tous les parrains, en arrivent à soutenir "les vrais opposants". Selon Mathias Hounkpè, si les deux duos à savoir Djimba/Hounkpè et Kohoué/Agossa sont parvenus à mobiliser le nombre de parrains nécessaires, au point de faire valider leur candidature, c’est parce que les partis de la mouvance l’ont voulu. Et à lui de conclure qu’on ne peut "de façon rationnelle soutenir un candidat qu’on considère crédible et ayant les chances de gagner les élections contre soi-même".

En un mot, Mathieu Hounkpè dira que ces élections ne sont pas ouvertes. De façon général et au regard de ce qui se passe dans la sous-région, il admet qu’il y a eu des avancées en matière d’élection en Afrique.

Lire aussi : Ouidah  : Madame Yolande Francisco promeut la culture à travers un Festival de danse

Ce qui ne permet plus aux chefs d’État de gagner, aussi facilement, les élections le jour du vote. Et donc pour contourner ces électeurs, on s’assure en amont que les candidats crédibles ont été éliminés, que le juge du contentieux électoral est contrôlé ect.
Rappelons qu’en ce qui concerne le Bénin, la campagne électorale s’ouvre demain vendredi. Déjà lundi dernier, au travers d’une cérémonie sobre, la commission électorale nationale autonome CENA a remis le spécimen du bulletin unique aux candidats ou leur représentant.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook