Bénin

Yayi-récépissé provisoire : ce que son parti reproche à Talon sur le chemin parcouru

L’investigateur 12/12/2020 à 10:59

En dépit de l’obtention du récépissé provisoire, les membres fondateurs du parti politique proche de Boni Yayi, Les Démocrates estiment que le chef de l’Etat, Patrice Talon a commis une erreur. Et pour cause !

Le parti de l’opposition Les Démocrates en veut toujours à la mouvance et son chef. Il est vrai qu’Eric Houndété et ses compères disent qu’ils étaient préparés à affronter les intrigues du pouvoir en place dès le début avant d’obtenir leur récépissé provisoire, mais en dépit de l’obtention, ils continuent de faire la moue.

La preuve, selon les déclarations du vice-président Nourénou Atchadé devant les médias ce vendredi 11 décembre 2020, il a fallu un parcours du combattant avant l’obtention du sésame. « Le parcours du combattant mené avec ténacité par l’ensemble du Parti pour l’obtention de la reconnaissance officielle du Parti vient d’être couronné de succès. »

Lire aussi : Métier de mécanicien agricole : ouverture des inscriptions dans 10 lycées au Bénin. Lire les détails

Mais reçu dans le journal parlé de Dialogue FM de Kandi, ce vendredi 11 décembre 2020, un autre membre fondateur, Nourou-Dine Saka Saley relèvera selon ses dires, l’erreur commise par le chef de l’Etat, Patrice Talon. A l’en croire, le président de la République aurait dû ne pas faire ses déclarations durant sa tournée. A savoir que Les Démocrates auraient leur récépissé provisoire. Ce faisant, a confirmé le juriste, Patrice Talon a démontré tacitement qu’il y avait dans l’ombre, une autorité derrière les tortures morales que les membres ont subi du fait des va-et-vient au ministère de l’intérieur, rien que pour l’obtention du document.

Lire aussi : Cotonou  : un important message du maire aux propriétaires de parcelles sans plaque

« Je serais le chef de l’Etat que je n’aurais pas annoncé que Les Démocrates auraient leur récépissé provisoire », a déclaré Nourou-Dine Saka Saley. Plus est, il estime que Les Démocrates étaient le seul parti à avoir subi de tracasserie. « Aucun autre parti n’a subi les mêmes tracasseries que nous ».
Mais à l’entendre, ils ont accepté « parce qu’ils sont respectueux des institutions de la république ; par devoir de solidarité à l’égard des militants qui à la base étaient traqués », a-t-il dit.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook