Actualité

Bénin : Le ministre d'Etat Romuald Wadagni réagit au vote de la loi des Finances 2024

L’investigateur 10/12/2023 à 14:38

Le ministre d’État en charge de l’économie, des finances et de la coopération Romuald WADAGNI, après le vote de la loi des finances 2024 ce vendredi 08 décembre 2023 au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo, a été reçu sur le plateau de la Télévision Hémicycle. Occasion pour lui de remercier l’ensemble des députés et l’administration parlementaire pour le travail abattu pendant plus d’un mois pour obtenir le vote d’un budget très inclusif et hautement social, peut-on lire sur la page facebook de l’Assemblée nationale.

Toutefois, il est surpris du résultat du vote de la loi des finances 2024 bien entendu avec le rejet des députés du Groupe parlementaire "Les Démocrates" qui pourtant, à l’en croire, ont contribué qualitativement aux travaux et ont même adopté le rapport en commission. Le ministre Wadagni s’est enfin réjoui de ce que le budget voté le 08 décembre apportera des réponses aux problèmes des populations en 2024. Lire ci-dessous ses propos.
« ...D’abord, je voudrais remercier sincèrement l’ensemble des honorables députés et l’administration de l’Assemblée nationale pour l’excellente collaboration qui vient de s’achever ce soir. Vous savez le processus budgétaire d’années en années s’est amélioré. Le Gouvernement prépare le budget mais c’est l’Assemblée nationale qui le vote. Et donc, nous sommes aujourd’hui le 08 décembre et je voudrais remercier une fois encore l’ensemble des députés et l’administration de l’Assemblée nationale qui ont permis au Bénin de terminer la phase d’adoption du budget pour l’exercice 2024. Je me dois également de me réjouir, parce que pour une fois, nous avons un budget que nous pouvons qualifier vraiment de très inclusif. Je dois réellement saisir cette occasion pour remercier l’ensemble des honorables députés parce que nous avons aujourd’hui obtenu un budget totalement inclusif. Totalement inclusif, parce que pendant ce mois de travail acharné où on a pu voir une forte participation de l’ensemble des députés toutes tendances confondues, nous avons eu beaucoup de contributions de l’ensemble des députés particulièrement des députés du parti "Les Démocrates" et nous avons travaillé pour trouver des solutions aux propositions d’amendement. Donc à l’issue de cela, nous avons tenu une réunion de travail où chacune des tendances de l’Assemblée nationale est satisfaite du travail accompli parce que chacun des députés a mis sa pierre à l’édifice. En revanche, je ne peux pas m’empêcher d’être surpris par les résultats du vote final (...). Nous avons eu également d’excellents débats pendant plusieurs heures au cours de ce mois de travaux parlementaires très positifs. La seule question surprise de la journée, c’est le résultat du vote où les honorables députés du Groupe parlementaire "Les Démocrates" nous ont surpris par une décision qu’ils ont prise.
En effet, pendant les travaux parlementaires où j’ai été très présent, l’ensemble des propositions d’amendement ont soit été acceptées directement ou soit prises en compte pour 2024. Quand on a travaillé ensemble, quand on a fait des propositions qui ont été intégralement prises en charge, acceptées...et même du résultat qu’on a eu la semaine passée pendant les travaux en commission, où le rapport général a été adopté à l’unanimité des députés présents toutes tendances confondues, et donc, les Démocrates ont bien validé le rapport général en commission, vous comprendrez la surprise de la journée. Donc ce même rapport général adopté en commission a été rejeté en plénière. On n’a pas compris pourquoi. Pourtant, il s’agissait ici de donner les moyens à l’Etat de recruter plus de jeunes, il s’agissait ici de donner les moyens à l’État de prendre en charge plus de 2 millions d’enfants pour les cantines scolaires...
Certaines propositions des Démocrates nécessitaient des débats financiers. Quand vous proposez par exemple un amendement qui nécessite des charges nouvelles, vous proposez des recettes nouvelles selon la pratique en général pour pouvoir compenser. Je prends le cas des propositions des Démocrates sur l’agriculture qui ont nécessité que le Gouvernement aille chercher des ressources nouvelles. Nous l’avons fait mais le Gouvernement a décidé de donner suite à certains amendements en pesant sur le fonctionnement central de l’État. Tellement nous avons voulu aboutir à un budget vraiment inclusif. Le budget de l’État, c’est vraiment l’instrument du développement pour apporter des réponses aux problèmes des populations dans toutes les contrées du Bénin. J’insiste que ce budget a eu la contribution de tous les députés, les Républicains, les Progressistes, les "Démocrates".... Peut-être qu’il y a d’autres considérations qui échappent, c’est pourquoi on n’a pas eu le résultat escompté. La satisfaction que je voudrais qu’on ressente, c’est que le 08 décembre, le budget est voté. Nous avons un budget qui est inclusif. Nous avons surtout un budget dont plus de la moitié des dépenses sont concentrées sur le social. 2024 sera une année où le Gouvernement va davantage répondre aux problèmes des populations... », a-t-il déclaré.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook