Assemblée nationale

18 dossiers à examiner en session extraordinaire par les députés béninois

Osiris BEHANZIN 23/01/2020 à 07:53

Après la clôture des travaux de la deuxième session ordinaire de l’année 2019 ce mercredi 22 janvier 2020, les 83 élus du peuple devraient prendre une pause, mais à cause de la session extraordinaire demandée par certains d’entre eux, point de répit.

En effet, 58 députés ont demandé au Président de l’Assemblée Nationale, de convoquer une session extraordinaire. Et, séance tenante, elle a été ouverte avec un total de 18 dossiers au menu. Entre autres, il y a la désignation des représentants de l’Assemblée Nationale à la haute cour de justice et à la commission béninoise des droits de l’homme ; le code de l’électricité en République du Bénin ; le code de résolution révisant le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale et la loi portant promotion des petites et moyennes entreprises en République du Bénin pour ne citer que ceux-là. Ouverte solennellement le 23 octobre 2019 par le président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou, la deuxième session ordinaire de l’année aura été particulièrement laborieuse pour les parlementaires avec l’adoption d’une série de lois qui engagent la vie et l’avenir de la Nation. Au nombre de ces lois, on peut citer la loi n°2019-40 portant révision de la constitution du 11 décembre 1990, la loi portant amnistie des personnes impliquées dans les événements des mois d’avril, mai et juin 2019, relatifs aux élections législatives promulguées le 07 novembre 2019, la loi modificative et complétive de la charte des partis politiques, la loi modificative et complétive du code électoral, la loi modificative et complétive du statut de l’opposition, la loi portant financement des partis politiques.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer