Bénin

A Talon, Hounkpè fait une proposition pour la libération de Madougou et Aïvo

L’investigateur 12/12/2021 à 20:47

Paul Hounkpè, Chef de file de l’opposition et Secrétaire exécutif national de la Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) a fait une proposition au président de la République, Patrice Talon pour qu’il libère Joël Aïvo et de Reckya Madougou, condamnés par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

C’était le samedi 11 décembre à la faveur du congrès extraordinaire du parti (FCBE) à Dassa que le premier responsable Paul Hounkpè a sollicité la clémence du Chef de l’Etat pour que les deux opposants plus haut cités, recouvrent leur liberté.
Le président Patrice Talon peut user de ses prérogatives constitutionnelles pour la remise en liberté de Joël Aïvo et Reckya Madougou, après leur condamnation. Cette suggestion, elle est de la FCBE, qui vise la décrispation de la situation socio-politique. « Nous proposons au Chef de l’Etat d’user de ses prérogatives constitutionnelles afin que ces camarades, dont les compétences sont nécessaires pour la construction du pays, retrouvent leur liberté », a déclaré Paul Hounkpè. Invitant les uns et les autres au calme, le parti n’a pas oublié de souhaiter du courage à Joël Aïvo et Reckya Madougou qui traversent une dure épreuve.

| Lire aussi : Procès Madougou : intégralité du réquisitoire de Mario Mètonou contre les accusés

| Lire aussi : Adjaka : la toile en feu, une vieille publication anecdotique de l’ex-Pdt de l’Unamab en cause

Rappelons que les deux ont été arrêtés dans la période électorale de la présidentielle 2021. Or, ils étaient déjà recalés par la Commission électorale nationale autonome (CENA), mais s’opposaient à l’organisation de l’élection qu’ils qualifiaient « d’élection exclusive, sans la participation d’une véritable opposition ».
Devant la Criet, Joël Aïvo a été condamné à 10 ans de prison ferme et une amende de 45 millions FCFA contre 20 ans de prison et une amende de 50 millions FCFA pour Réckya Madougou.
Pour le moment, les avocats des deux opposants n’ont pas fait appel de la décision.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook