Bénin

Abomey-Calavi : ce que vous devrez savoir de l’affaire des géomètres

Bénédicte BANKOLE 2/09/2020 à 15:43

Accusés d’usurpation du titre et de fonction de Géomètre Expert, dans certaines localités de la commune d’Abomey-Calavi, les accusés ont été fixés sur leur sort. Au tribunal d’Abomey-Calavi le vendredi 28 Août 2020, chacun d’entre eux a été jugé et condamné. Mais il y a des non-dits qui ont échappé au commun des mortels.

Ils sont près d’une vingtaine dont 15 placés sous mandant de dépôt juste pour un mois et quelques jours ; et 04 sans mandat. Il s’agit des sieurs : Gbégnon Pierre, Hounkpèvi Nazaire, Gbégnon julien, Affognon Hyacinthe, Aguenouha Raoul, Ahouangonou Emmanuel, Dohounon Franck, Houankou Léopold, Houéssinon Arsène, Hounsah Maurice, Sanny Albert, Lokossou Giscard Brice, Ahoya Renaud, Djakpo jocelyn, Adandedjan Ludovic, Doiga Cosme, Hèdihon Gilbert, Signahodé Thomas et Affognon Hyacinthe.

Lire aussi : FAB  : Conditions de participation au concours de recrutement de 100 gardes forestiers dévoilées

Au tribunal ce vendredi les prévenus ont tous nié les faits à eux reprochés. S’il est vrai que dans le lot, quelques uns seulement n’ont pas le diplôme de géomètre, force est de constater que la plupart ont eu leur CAP, délivré par des autorités compétentes. Mais à une certaine période où ils n’avaient la pas possibilité de poursuivre, faute d’existence de la filière au Bénin, leurs études.
Mais se basant sur leur déontologie, ils ont, selon des sources proches des accusés, travaillé tout temps en intelligence avec des experts géomètres. Notamment, selon les dispositions du décret 91 organisant la profession du géomètre expert qui stipule qu’il revient à « l’ordre des géomètres experts d’organiser les collaborateurs des géomètres experts ». Au terme donc du dossier, le juge pénal, le président BATAMONSI a statué avec des peines diverses pour chacun.
Le tribunal a relaxé Affognon Hyacinthe ; même peine pour Adéyè Patrick, au bénéfice du doute.
Le sieur Adéyè Basile a écopé de 02 mois de prison assortis de sursis pour complicité d’usurpation de titre et de fonction. Les nommés Aguenouha Raoul, Ahouangonou Emmanuel, Dohounon Franck, Houankou Léopold, Houéssinon Arsène, Hounsah Maurice, Sanny Albert, Lokossou Giscard Brice, Ahoya Renaud, et Djakpo jocelyn, tous 10 titulaires du CAP ont été condamnés à 12 mois d’emprisonnement avec sursis.
Mais à ce stade, rapportent les mêmes sources, la plupart a d’ores et déjà interjeté appel.

Lire aussi : Bénin : Montée des eaux à Malanville : ces statistiques insinuent que le pire est à craindre

04 autres accusés Adandedjan Ludovic, Doiga Cosme, Hèdihon Gilbert et Signahodé Thomas, tous sans diplômes, ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement ferme. Dans le lot des accusés, figurent aussi trois prévenus sans diplôme et ayant ouvert des cabinets. Il s’agit de Gbégnon Pierre, Hounkpèvi Nazaire et Gbégnon Julien, condamnés à 12 mois d’emprisonnement ferme.
Contrairement aux rumeurs sur la toile, il n’a jamais été décidé de la fermeture du cabinet de Léopold Houankoun, ancien maire de la commune d’Agbangnizoun.
Mais si les géomètres en sont arrivés à être épinglés, il faut retenir que leur démêlé avec la justice n’est nullement liée aux problèmes de terrains vendus ou spoliés à X ou à Y. Mais il s’est plutôt agi d’un différend entre des acteurs de la corporation.



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook