Bénin

Affaire Gansè : Gnonlonfoun en prison, sursis pour le CQ Dantokpa

L’investigateur 29/07/2021 à 09:59

Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou s’est enfin prononcé dans « l’affaire Gansè », en l’occurrence le dossier qui a rapport aux calomnies du Directeur Général de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogéma). Et, le verdict est tombé depuis hier.

Six mois d’emprisonnement ferme et 5OO mille francs d’amende pour M. Raoul Gnonlonfoun.

Lire aussi : Cameroun : au moins 05 militaires tués dans une nouvelle attaque terroriste

Le Chef quartier Amzat Aguèmon par contre a pris six mois d’emprisonnement assortis de sursis et 500 mille francs d’amende. Mais le troisième poursuivi dans « l’affaire Gansè » est l’adjoint au DG/Sogéma, Arnaud Agbodjèté qui a été relaxé pour insuffisance de preuves. Diverses peines prononcées par le tribunal qui boucle ainsi le dossier qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Lire aussi : Bénin : retour en catimini de Me Sadikou Alao après un voyage à polémiques

Pour rappel, le directeur général de la Société de gestion des marchés (SOGEMA), Armand Gansè, est accusé de malversations dans l’exercice de ses fonctions. Il était soupçonné d’avoir utilisé des fonds liés à la société des marchés pour financer une partie de sa campagne lors des municipales dernières.

Lire aussi : M. Kérékou : son vœu pour Talon-Soglo-Yayi après la rencontre entre Ouattara et Gbagbo

Son principal accusateur, un certain Raoul Gnonlonfoun, qui visiblement se cachait sous le faux profil de Joseph Nounangnon sur les réseaux sociaux, a été écouté et placé en détention provisoire. Mais devant le juge, il a révélé qu’il portait ses accusations contre le directeur de la SOGEMA sur instructions du chef quartier Dantokpa et l’adjoint au Dg/Sogéma.

Lire aussi : UDBN : 05 fautes majeures ont motivé le départ de Sylvie de Chacus

Mais ces derniers ont nié les faits et assuré qu’ils ne connaissaient même pas le sieur Gnonlonfoun et qu’ils n’avaient donc rien à voir avec ses dénonciations.

Lire aussi : Madougou : l’ONU saisie sur ses conditions de détention par ses avocats

A la suite de l’audition au tribunal de première instance de Cotonou hier, Raoul Gnonlonfoun a été condamné à 06 mois fermes, donc retourné en prison. Mais ceux qui sont supposés l’instrumentaliser contre le Dg Armand Gansè ont été relaxés au bénéfice du toute.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook