Bénin

Affaire Sonapra : quatre accusés dont un Dg libérés sous caution

L’investigateur 26/04/2020 à 18:57

Désormais, ils sont libres de leur mouvement. Eux, ce sont l’ancien directeur général de la Société nationale de production agricole (SONAPRA), Jacob Ichola, et ses 03 co-accusés, impliqués dans l’affaire dite « affaire Sonapra », libérés sans caution ce samedi 25 Avril 2020.

Plus deux ans, ils ont été gardés dans les prisons de Cotonou et de Missérété. Ceci pour des faits à eux reprochés dans la gestion de la Sonapra. Ce samedi, leur libération a été agitée sur les réseaux sociaux, mais contactées par l’Investigateur, des sources proches du dossier ont confirmé.

Lire aussi : Bénin  : Cressan Agossou tacle le maire Bada et prédit une alternance à Calavi

En effet, l’ancien directeur général Jacob Ichola, et ses co-accusés, Mouhamadou El-hadj Moussa, Bio Seko Tabé et Mama Goa Aliou, avaient été mis sous mandat de dépôt dans la nuit du mercredi 30 mai 2018. Après plusieurs semaines d’audition pour des fautes liées à la gestion des campagnes cotonnières 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016, ils ont été écroués. Les chiffres de détournement imputés à eux s’élevaient 125 milliards de francs CFA. Dans la réalité, leur gestion était contestée par l’audit commandité par le gouvernement comme par exemple, la somme de 17 millions de FCFA décaissés pour contrôler la météo locale. En d’autres termes, intéresser les « faiseurs de pluie ». Les fautes liées à leur mauvaise gestion annoncées en Conseil des ministres du 28 juin 2017, ont impliqué aussi l’ancien Directeur Général de la Sonapra, Idrissou Bako, député à l’Assemblée nationale à l’époque. En plus de lui il y avait également les anciens ministres, Komi Koutché, Valentin Djèmontin et Fatouma Amadou Djibril, cités à en croire les audits.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook