Bénin

Affaire détournement au Port : détails des garanties et engagements pris par le principal accusé

L’investigateur 8/10/2021 à 19:01

L’affaire de détournement, relative à la Caisse mutuelle du Port autonome de Cotonou (Cmt-Pac) a connu de nouveaux rebondissements.

En témoignent les dernières informations, selon Le Matinal, relatives à la restitution d’une partie des fonds par le trésorier, Urbain Philippe Kanlissou, principal accusé dans le dossier. A savoir : 53 millions de FCfa à raison de 35 millions de FCfa en cash et 18 autres millions correspondant aux cotisations à la Caisse mutuelle du Port autonome de Cotonou (Cmt-Pac), déjà restitués.

En dehors de ces millions versés, il y a par ailleurs, les biens et immeubles mis en garantie. Avec des titres fonciers N°12461 et 17697 de ses immeubles, le premier sis à Vèdoko à Cotonou et le second à Zinvié pour une valeur de plus de 200 millions de FCfa.

En outre, il a mis en garantie, ses indemnités de départ à la retraite qui s’élèvent à plusieurs millions de FCfa et autorisé le prélèvement à la source au plus tard le 30 de chaque mois, un montant de 600 000 FCfa qui viendra en déduction du total. Tous les biens peuvent être mis en vente sous le contrôle du mandataire qu’aurait choisi la Cmt-Pac au cas où M. Kanlissou n’aurait pas honoré ses engagements au plus tard le 1er juin 2023, date de son départ à la retraite, rapporte la même source.

Déjà au début de l’affaire qui concerne un détournement à hauteur de 144 millions 461 mille 707 de FCfa, le principal accusé a reconnu les faits mis à sa charge devant l’huissier de justice près la Cour d’appel de Cotonou, Me Landry Fridaous Ahitchémè et a pris l’engagement de rembourser.

Gardé à vue à la Brigade économique et financière (Bef) de Cotonou, Urbain Philippe Kanlissou et ses co-accusés attendent d’être présentés au Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques (Criet).



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook