Bénin

Agossa, l’opposant à Talon réagit au projet de retrait des soldats Béninois de la Minusma, lire ses motivations

Rollis HOUESSOU 24/05/2022 à 19:35

Le Président du parti politique Restaurer La Confiance RLC, Irénée Agossa est en phase avec le gouvernement qui a émis le vœu de retirer ses troupes de la Mission des Nations-Unies pour le Mali (MINUSMA). Il a donné son avis dans l’émission « Actu Matin » de la chaîne de télévision privée Canal 3 Bénin, ce lundi 23 Mai 2022.

Le retrait des soldats béninois du Mali doit être fait dans le cadre d’une diplomatie sous-régionale. C’est du moins ce que soutient le Président du parti « Restaurer La confiance » (RLC) Irénée Agossa. Pour lui, " Le Bénin est allé au Mali dans le cadre d’une diplomatie sous-régionale avec des accords et aujourd’hui, l’orientation du Mali qui s’est retiré de certains accords, qui a remis en cause certains accords oblige le gouvernement béninois à revisiter ces accords et voir l’impact que ça a sur la coopération sous-régionale. Si nous sommes là-bas, et que nous ne répondrons plus à ces accords, il est normal que nous commençons par prévoir le retour nos troupes".

Si cette volonté des autorités Béninoises vise à renforcer la sécurité du pays face aux attaques terroristes dans la partie septentrionale, Irénée Agossa estime que cela s’avère nécessaire. Parce que " Si nous ne prévoyons pas le retour de nos troupes, nos troupes risquent d’être prises d’abord pour des adversaires et seront coincées dans une situation, le problème posé entre la France et le Mali", a-t-il fait savoir.

| Lire aussi : Bénin : la proposition de Todjinou au gouvernement sur l’augmentation des salaires des travailleurs

| Lire aussi : Marina : le gouvernement fait le point de l’Exposition des 26 trésors royaux à la Présidence et annonce une bonne nouvelle

Selon ses dires, "Est-ce que nous pourrons désormais pour des gens se soutenir par la France et qui sont en train de défendre les intérêts du Mali dans le cadre de l’accord de la sous-région, de la CEDEAO, il faut voir tout ça. C’est pour cela que le gouvernement est en train de voir tout ça et prendre des positions pour que nos militaires ne soient pas pris entre deux feux à un moment donné". Car indique-t-il, " Si les terroristes n’arrivent plus à comprendre ce qui se passe entre cette force africaine et que les Maliens eux aussi ne soutiennent plus cette force africaine". Il a expliqué qu’il ne voit plus l’utilité de laisser ces forces au Mali si le Bénin est ciblé par les multiples attaques terroristes depuis quelques mois.

Pour rappel, c’est dans une note adressée au Secrétariat des Nations-Unies que le ministère des affaires étrangères du Bénin a saisi le Secrétaire général des Nations-Unies pour réclamer le retrait des soldats Béninois de la Mission des Nations-Unies pour le Mali (MINUSMA).



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook