Bénin

Agossa : sa suggestion aux autorités judicaires pour les cas Madougou et Aïvo

Bénédicte BANKOLE 11/05/2021 à 08:40

Au cours d’un entretien sur une chaîne de télévision locale le dimanche 09 mai, Irénée Agossa s’est prononcé sur la situation carcérale de l’ancienne ministre Réckya Madougou et du Professeur Joël Aïvo. La situation des deux candidats recalés à la présidentielle, désormais placés sous mandat de dépôt, le préoccupe.

Pour le colistier de Corentin Kohoué à l’élection présidentielle du dimanche 11 avril, il faut accélérer la procédure concernant les deux détenus préventifs pour que le jugement soit connu afin de lever les doutes au sein de l’opinion nationale.

La détention provisoire sans suite ni jugement depuis quelques temps, pour Réckya Madougou et de Joël Aïvo laisse perplexe, l’ancien président du parti dissout ‘’le nationaliste’’ Irenée Agossa. Il l’a fait savoir sur une chaîne locale de télévision locale ce dimanche. le sujet qui prédomine dans les débats et surtout du côté des opposants est la libération des deux détenus. A propos, Irenée Agossa souhaite que Réckya Madougou et Joël Aïvo soient vite jugés afin d’en finir avec les suspicions. ‘’…, il faut accélérer la procédure. Qu’on les juge rapidement…pour que les cessent les suspicions. S’ils sont innocents qu’on les libère. S’ils sont inculpés, que les chefs d’accusation soient bien définis et qu’ils soient bien défendus dans les droits normaux de la défense’’, a dit Irenée Agossa. Pour lui c’est cela qui va crédibiliser la lutte contre l’impunité, et c’est un principe qui doit être respecté pour tous les citoyens béninois. Mieux le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 11 avril dernier pense que jusqu’ici Joël Aïvo bénéficie de la présomption d’innocence et doit ainsi bénéficier de bonnes conditions d’incarcération, rapporte les Phararons.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook