Bénin

Aïvo : 02 militaires coaccusés du Professeur en prison dans le dossier atteinte à la sûreté de l’Etat

L’investigateur 19/04/2021 à 17:18

Interpellé le jeudi 15 avril et placé sous mandat de dépôt le lendemain, le Professeur Joël Aïvo a été d’abord auditionné par la brigade criminelle. Mais il n’était pas le seul.

Le dossier judicaire qui agite l’actualité nationale depuis la fin de la semaine écoulée reste l’arrestation du Constitutionnaliste Joël Aïvo. Certes dans l’opinion, l’arrestation de l’ancien Directeur de cabinet de Maître Adrien Houngbédji paraît plus surprenante, mais il y a aussi lieu de s’interroger par rapport à la profession de ses coaccusés. Jusqu’à nouvel ordre, on a évoqué Alain Gnonlounfoun, financier du Mouvement Joël Aïvo, également en détention provisoire. Mais il reste incompris que dans ce dossier, des hommes en treillis soient impliqués. Selon les informations, les deux autres coaccusés du Professeur sont des militaires. L’un d’entre eux est admis à faire valoir ses droits à la retraite et l’autre par contre est encore en activité. Tous placés en détention provisoire pour atteinte à la sûreté de l’Etat et blanchiment de capitaux, ils comparaîtront devant le juge le 15 juillet prochain. Pour le moment l’avocat de Joël Aïvo Me Gbago dit n’avoir pas eu accès au dossier. Plus est, il estime que les chefs d’accusation ont varié. Car, au moment de l’interpellation du Constitutionnaliste, a-t-il réagi, les autorités judicaires ont plutôt parlé d’incitation au soulèvement populaire et non d’atteinte à la sûreté de l’Etat et de blanchiment de capitaux, désormais retenus comme charges contre ses clients.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook