Bénin

Aïvo : des enseignants en droits humains de Bangui mobilisés pour sa libération

L’investigateur 4/05/2021 à 10:00

Des collègues enseignants Centrafricains demandent la liberté pour le Professeur Frédéric Joël Aïvo. Réunis au sein du creuset dénommé Communication du Centre de Recherche en Droits Humains et Gouvernance Démocratique (C.R.D.H.G.D.) de la Faculté de sciences juridiques et politiques de l’université de Bangui, ils demandent aux autorités béninoises d’user de leur pouvoir afin qu’il recouvre sa liberté.

Dans une lettre en date du 03 mai et singée par le Professeur Augustin KONGATOUA KOSSONZO, Doyen de la FSJP, les enseignants chercheurs en droits humains de Bangui et membres CRDHGD pensent que le maintien en prison du Professeur Joël Aïvo serait une rétrogradation de la démocratie béninoise.

« Les enseignants du centre de recherche en droits humains et gouvernance démocratique de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Bangui ont appris avec stupéfaction et consternation l’arrestation et la détention de leur collègue de Bénin, le professeur Frédéric Joël Aïvo qui s’était porté candidat à la dernière élection présidentielle dans son Pays. », peut-on lire dans la lettre. Lire leur lettre.

Voici leur lettre



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook