Bénin

Aïvo et Madougou : ultime appel au président de la République pour leur libération

L’investigateur 24/08/2022 à 19:47

Exit le professeur Joël Aïvo et l’ancienne ministre Réckya Madougou dans la liste des 350 prisonniers, graciés cette année, par le président de la République, Patrice Talon. Cependant, les tractations se mènent, et les appels sont lancés en direction du président de la République, pour leur libération.

Le récent appel lancé en direction du Chef de l’Etat pour la libération de professeur Joël Aïvo et l’ancienne ministre Réckya Madougou est celui du président Eric Houndété de Les Démocrates. Eric Houndété, profitant de son passage sur une télévision en ligne récemment, s’est à nouveau adressé au président Patrice Talon. Selon ses propos, « Il n’y aura aucun développement économique, social s’il n’y a pas la paix. Si nous voulons la paix et réhabiliter notre démocratie, il faut libérer les gens en prison. Le fait de mettre les gens en prison pour rien à perturber la population ». C’est dans cette logique qu’il a lancé un appel au pouvoir en place pour des élections inclusives. « Nous souhaitons que tout ce martyr que nous subissons soit oublié en 2023. », suggère l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

| Lire aussi : Afrique du Sud : le ministre des finances accusé d’agression s3xuelle sur une femme masseuse

En prison depuis plus d’un an, les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou étaient visés par la justice au lendemain des violences électorales. En audience en décembre 2021, ils ont été condamnés respectivement, l’un à 20 ans de réclusion criminelle et l’autre, à 10 ans de prison ferme par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Depuis, des médiations sont en cours tant au plan national qu’international pour leur libération.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer