Bénin

Bénin : la diaspora Usl réagit au verdict de la Cour suprême dans « affaire redressement fiscal » pour Ajavon

L’investigateur 16/11/2020 à 21:18

A la faveur d’une déclaration qui circule sur les réseaux sociaux, les militants de l’Union Sociale Libérale de la diaspora, parti appartenant au richissime homme d’affaires, Sébastien Ajavon ont réagi au verdict de la Cour suprême. Pour eux, c’est la preuve d’un acharnement contre leur leader. Voici leur déclaration.

Déclaration de l’USL Diaspora au sujet du verdict de la Cour Suprême

En début de semaine écoulée, la presse nationale rendait public le verdict de la Cour Suprême intervenu depuis le 05 novembre dans l’affaire de redressement fiscal qui oppose l’État béninois aux sociétés de l’homme d’affaires Sébastien AJAVON, président d’honneur de l’USL.

Cette décision qui ne surprend véritablement aucun observateur vu les nombreuses machinations montées contre Mr Sébastien AJAVON depuis 2016, sonne à Cotonou comme une ultime tentative d’anémier davantage le patrimoine du prospère homme d’affaires. Trouvant déjà ses comptes gelés depuis plusieurs mois, Mr Sébastien AJAVON devra voir, selon les autorités béninoises, ses propriétés immobilières confisquées dans une procédure judiciare où ses conseils ont été confrontés à une certaine surdité des juges.

Lire aussi : Afrique : Mali, les images de l’hommage à Amadou Toumani Touré sur le boulevard de l’indépendance

Ce rebondissement de l’affaire de redressement fiscal apparait aux yeux de tous comme une étape franchie dans la cabale lancée contre l’opposant politique qui refuse toute compromission nuisible à la démocratie et au développement de notre pays, le Bénin.

Le président d’honneur de l’USL paie au prix fort son engagement dans l’opposition politique.
Le scénario de la Cour Suprême ressemble dans plusieurs détails au simulacre de procès joué à la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme qui a prononcé une lourde condamnation de 20 ans contre Mr AJAVON au mépris des principes élémentaires de droit et en toute violation des droits de l’accusé.

Cette énième décision dont la finalité est d’appauvrir le patrimoine de l’opposant politique revêt de toute évidence la preuve de l’acharnement.
En effet, il est intéressant de souligner que la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples avait rendu une décision favorable à Mr Sébastien AJAVON en ordonnant à l’État béninois la main levée des saisies et des mesures provisoires prises sur ses biens dans cette condamnation politique de la CRIET.

Lire aussi : Accident mortel à Malanville : de nouvelles clarifications après la sortie du ministre Oroula

L’USL Diaspora déplore cette énième hargne et condamne fermement ces agissements qui tordent le coup au Droit et traduisent la main mise du pouvoir Exécutif sur le pouvoir Judiciaire.
Elle se tient aux côtés de son président d’honneur dans son combat de redorer le blason du Bénin en ce qui concerne le respect des libertés publique et individuelle, le respect des droits humains, et surtout le retour aux normes démocratiques.

Vive l’USL Diaspora,
Vive l’USL et son Président d’honneur,
Vive le BÉNIN,




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook