Coup de Poing

Alex Chodaton n'est pas mort !

Appolinaire GOLOU 5/11/2019 à 15:33

La Légende n’est pas morte ! Alex vit. Sur des générations, on perlera toujours de lui. « Je suis retraité, maltraité, endetté, hypothéqué mais pas malheureux », déclarait, Feu Alex Chodaton le 8 février 2018 dans un documentaire réalisé par le CIRTEF et intitulé : « Le dernier coup de sifflet ». Une phrase qui révèle et étanche notre soif en reconnaissance au talent du disparu. Mais au-delà, elle s’impose comme épitaphe parmi tant d’autres, sélectionnables dans les archives du défunt. Peut-être que la famille n’y a pas pensé ce mercredi 30 octobre 2019, date de son inhumation. En effet, l’ex-retraité maltraité qui a hypothéqué ses séjours sabbatiques, bien vrai qu’il ironise, a marqué son passage sur terre. Loin d’un pestiféré, il a passé le reste de son séjour paisiblement dans le cocon familial d’une part, et dans le milieu sportif où l’unanimité a été faite autour de ses différentes prestations, d’autre part. Passé de vie à trépas ce 09 octobre 2019, l’ex-journaliste qui aimait bien son travail a mis tout le monde d’accord sur son talent. A titre anthume, si tous les hommages à sa mort, lui étaient rendus en dehors de quelques décorations notamment dans les années 80, ces laudateurs confondraient l’écrivain français Pierre Eugène Drieu la Rochelle qui pense à raison qu’« On vit mieux mort que vivant dans la mémoire des amis ». Dans sa corporation, faisandée par la mesquinerie des acteurs, ne lui a retourné l’ascenseur comme cela se doit ; et surtout à la taille de son talent. Certes, « Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés », selon la philosophie de Montaigne. Mais l’immensité de son potentiel oblige qu’on le panthéonise autrement. Auteur des rares lazzis, exquis qui naguère faisaient pouffer de rire, Alex Chodaton en gavait plus d’un au détour des discussions. Hélas ! Le Bénin a toujours excellé dans la négation. Apportant comme cela sous-entend, beaucoup d’eau au moulin d’Emmanuel Mounier qui prédisait déjà que « Le Dahomey est le quartier latin de l’Afrique. Mais cet intellectualisme fait de méchanceté et de mesquinerie est de nature à retarder le développement du pays ».
Qu’à cela ne tienne ! En vérité dans la vallée de la mort, cet ancien animateur de la télévision nationale portera la lourde charge d’une émission qui faisait trépigner de joie, autant de téléspectateurs. Depuis l’annonce de son décès, la toile s’agite et les messages de tous genres pleuvent. Morceaux choisis : « Un baobab est tombé, une bibliothèque vient de prendre feu ». Le flux des témoignages a accru et la presse dans son ensemble, défaillit de bonheur. A l’idée d’être honorée par la brochette de compliments faits à l’endroit de l’un de ses janissaires, rappelé à Dieu. Dans sa profession où seule la planche de salut reste le travail bien fait, il n’a pas été du reste. Aux yeux de l’opinion l’ancien journaliste de la télévision nationale a démontré que les rares journalistes qui aiment encore leur métier n’ont pas lâché la proie pour l’ombre. A travers sa voix de stentor, il a conquis et augmenté l’audimat de la chaîne nationale dont les moments de gloire demeurent ces soirées de ligue européenne des champions. Ceux qui ont eu la chance d’être contemporains du journaliste défunt, l’un des meilleurs de tous les temps, se remémorent à nouveau cette époque. Cultivé à l’engrais du professionnalisme, Alex Chodaton a été le parangon de ce professionnel des médias, adepte de la conception selon Michel de Montaigne : « Vaut mieux une tête bien faite qu’une tête bien pleine ». Tel un fleuve tranquille, il a vécu sa retraite selon la conception d’Axel Oxenstiern qui conçoit que « Le retraité se couche serein, s’endort entre les bras de la tranquillité, et se réveille avec la joie ».
En vérité, Alex Chodaton n’est pas mort. Il est et restera à jamais dans la mémoire collective. Des générations complimenteront ses œuvres et continueront de parler de lui si et seulement si la télévision nationale a des archives de ses émissions. Vive la Légende sportive, vive Alex !




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook