Bénin

Assemblée nationale : 05 députés écrivent au gouvernement sur le service offert par les réseaux GSM

Rollis HOUESSOU 23/03/2022 à 12:23

À travers trois questions, cinq députés ont interpellé le gouvernement béninois sur la mauvaise qualité des services des réseaux GSM notamment MTN Bénin et Moov Africa.

Rachidi Gbadamassi, Barthélémy Kassa, Nathaniel Sokpoèkpè, Sina Bio Gounou et Domitien Nouémou. Voici les cinq parlementaires qui ont interpellé le gouvernement par rapport à la couverture inégale du territoire national par les réseaux de téléphonie mobile.

| Lire aussi : Bénin : 02 morts enregistrés dans un conflit entre agriculteurs et éleveurs à Bantè

En effet, le président de la commission des relations extérieures, de la coopération au développement de la défense et de la sécurité du Parlement béninois, Rachidi Gbadamassi a conduit en février dernier, une délégation au Nord du pays, victime des attaques terroristes. Et c’est justement à cette occasion que le constat a été fait. " Mais l’une des difficultés majeures évoquées par les acteurs rencontrés et d’ailleurs vécue par la délégation parlementaire au cours de sa mission, est le manque de couverture de réseaux GSM dans certaines zones du Nord-Bénin, notamment tous les villages des Départements du Borgou et de l’Alibori frontaliers du Niger, du Burkina Faso et du Nigeria et tous les villages de l’Atacora frontaliers du Burkina Faso, des parcs W et de la Penjari.", ont-il écrit.

| Lire aussi : Bénin : Talon prend un décret et dissout l’ANaPES, lire les détails

Selon le rapport, " Cette situation crée des dysfonctionnements caractérisés dans le dispositif sécuritaire mis en place pour faire face aux menaces tels que : le manque de communication entre les agents et leurs bases et la non-coordination des renseignements en temps opportun avec les collaborateurs extérieurs", fait observer la délégation conduite par l’honorable Rachidi Gbadamassi.

| Lire aussi : Bénin : le parti de Irénée Agossa reçoit son récépissé d’enregistrement provisoire

Face à une situation aussi délicate et se fondant sur les dispositions de l’article 106 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, Rachidi Gbadamassi et ses pairs ont adressé ces questions au gouvernement. " Qu’est ce qui explique ce comportement des opérateurs des réseaux GSM ?, Comment comprendre cette insuffisance de couverture sachant bien que les cahiers de charges stipulent une couverture intégrale du territoire national ? Et quel est le rôle de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques, des Postes et de la distribution de la Presse ( ARCEP) en ce sens ?", se demandent les parlementaires au gouvernement, rapporte un journaliste parlementaire sur sa page Facebook.

Il faut rappeler qu’avant ces députés, des consommateurs ont toujours décrié la mauvaise qualité des services de ces réseaux de téléphonie mobile.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer